Wild Dog's Life

Quand les ancêtres et les descendants exercent hostilité réciproque. Design (C) Lee, Clan du Soleil.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poster à la Frontière.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Poster à la Frontière.   Jeu 16 Oct - 18:25

    Ciel, que la vie est belle.

    Les lueurs de l'aube caressait le poil roux d'un dingo promptement assis. Il se tenait droit, sans trop de préntetion, mais avec une allure reconaissable à un chef, la tête dresser legèrement vers le ciel, ses yeux refletant tout une abondence de sentiment divers. Sa queue gracieusement roulait autour de ses pattes, il donnait un aire sage. Les rayons dorée du soleil levant semblait se fondre dans sa fourrure. Les oiseaux entonnaient leur chant mélodieux, les proies s'evaillaient sans un soupçon encore de méfiance, ou pour les nocturnes cherchaient le sommeille. Le vent fraîs du matin, hérissait le poil propre de Chiriko. Le ciel était dégagé, et le degradé de rose-pourpe, rendait le lieu splendide. Il n'y avait pas d'autre mot, si ce n'est plus fort que magistrale. Le soleil quant à lui évoquait ses rondeurs, et illuminait la petite plaine qui délimitait la frontière du camps de Chiriko.
    Ce dernier d'ailleurs, était installé juste sur la limite, juste devant, celle où les autres clans pouvaient encore se poser. Mais, trop proche de cette dernière, Chiriko et son clan, se considérait déjà comme envahie par un adverse. Et même si le chef ne doutait pas qu'un chien ou un loup allait surgir, pour espionnait le clan, ne ce n'était pas pour cette raison, qu'il se tenait ici.

    Chaque mation, dès que la nuit déclinait, et l'aube s'immisait sur la terre, il venait ici, dans une allure, paisible et habituel. Il y avait rarement d'expetion à cela. Il était toujours ici, chaque matin. Contemplant le soleil, son symbole. Il aimait tout ce qui demandait respect, qui dominait, et n'avait aucun prédateur, qui était maître de lui même. Il n'était pas dominant pour rien.
    De plus son clan, était lui.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Maihéwen
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 23
Localisation : Paris =3
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Maihéwen (alias May xD)
Clan: Etoile
Rôle: Jeune Imprudente 8)

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Jeu 16 Oct - 19:12

    Innocence. Insouciance. Imprudence.
    Trois mots qui décriraient à la perfection cette petite forme noire et blanche qui se baladait sur les Terres Libres. Etant récemment arrivée sur les lieux, Maihéwen, car c'était ainsi qu'elle se nommait, ne connaissait pas encore très bien toutes les frontières des camps, toutes les limites. Et elle était loin de se douter qu'elle était loin des terres du clan des étoiles; les terres des chiens, et qu'elle se rapprochait dangereusement des terres du clan du soleil; les terres des dingos.

    La jeune chienne courrait après un papillon depuis un bon moment maintenant, et de ce fait, elle ne sentait pas encore, ou peu, l'air frais du matin. Au loin devant elle, le soleil entamait sa montée dans l'immensité bleutée du ciel, où il avait pour habitude chaque jour, d'y trôner fièrement. Bondissant de tant en tant pour tenter de toucher, même du bout des poils l'insecte volant et coloré, May' n'avait pas même remarquer cette présence au loin, à la frontière du Camp du Soleil...

    - Je... Je vais t'attraper !... Tu vas voir !

    Même si elle commençais à s'essouffler, Maihéwen ne renoncerais pas. Elle avait envie de toucher ce papillon qui voletait devant elle toujours droit devant, comme s'il la narguait. Comme il commença à s'éloigner, la jeune femelle décida de piquer un petit sprint, toujours sans quitter le petit être des yeux et en ne faisant guère attention à ce qui l'entourait. Le vent plaquait son pelage contre sa peau, et ses oreilles contre sa nuque. Sa langue pendait, et sa queue se balançait vivement aux mouvements de son corps.

    - Ca y est !!

    May' sauta soudainement le plus haut et le plus loin possible, et toucha le papillon de la pointe de ses griffes encore petites et inoffensives. Après quoi, elle atterit par terre, faisant des galipettes encore loin devant. Mais elle heurta quelque chose avant de pouvoir s'arrêter d'elle même. Ou plutôt devrais-je dire; quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Jeu 16 Oct - 19:33

[J'aime la fin =D]

    Une odeur. Certe faible sur le poil bicolore du jeune chiot, mais assez net à l'odorat de Chiriko. Ses oreilles se baissèrent, ses crocs se montrèrent, et il s'était levé en un mouvement méfiant et silencieux. Sa queue pendait entre ses pattes, mécontent d'être ainsi perturbait. Il esperait être au moins tranquil jusqu'à que le soleil domine le ciel, dégradant dans les bleu. C'était le seul, eveillait biensur, où il pouvait être lui, et tranquil. Sans pour autant en oublier son clan. Il était toujours affairé à faire quelque chose pour le camps du Soleil. La preuve, même dans cet instant de pur tranquilité, il faisait son possible pour portéger son clan. Il n'était pas non plus ici pour rien ! Pile à la frontière la plus visible, car il y en avait une seconde de l'autre côté, à l'opposé du camps, ainsi que le long, mais qui était totalement inaccesible, par les broussailles.
    Il leva son arrière-train près on bondire, sur l'animal qui s'aggitait là bas dans les fourrés, un peu plus loin. Le dingo, ne put s'empecher d'allerter l'adversaire, qui n'en n'était finalement bien un, en grognant avec hostilité. Nerveux, il jeta un regard progessif sur le côté, voir si ce n'était pas une diversion. En position offensive, il eut la suprirse inatendue, de voir une petit masse bicolore naïve bondire pour attraper un papillon. Bon, bon, la vue du Dingo avait du mal à distinguer quel chose tentait de saisir le chiot, mais il avait vu une chose sur.
    Ce n'était pas un adulte, qui venait en guerre. Une odeur d'ailleurs d'essouflement et de paisiblité, que seul les animaux sentaient, parvenait délicatement à la truffe du mâle. Ce dernier, eberluer, de voir cette inocente "chose" dans les barages, abbaissa son posterieur, et et pencha sa tête sur le côté.

    Cependant, il n'aimait pas tout de même cela. Ce n'était rien de bon pour lui que de s'attendrir. Oh, non, il ne s'attrendisserait pas.
    Il s'apprétait à glapir de mécontentement, néanmoins moins hostile que si cela avait été un adulte, lorsqu'il n'eut pas le temps de réagir, qu'il sentit un poid lui heurtait les pattes, et le flanc, lui coupant un instant le souffle, et qu'il se sentit tomber en arrière.
    Croyant être attaqué, le mâle claqua ses crocs et saisssa le vide. Le chiot se tenait sur son flanc, ou plutôt la petite femelle, toute aussi erberluée que lui apperement.
    Le rouquin, remua, pour faire tomber le poid, et toussota, avant de se lever defintivement, et faire face à Maihéwen:
    - Que fais-tu là, petite ?

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Maihéwen
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 23
Localisation : Paris =3
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Maihéwen (alias May xD)
Clan: Etoile
Rôle: Jeune Imprudente 8)

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Jeu 16 Oct - 20:04

    [ Merci =) ]

    Ses yeux devaient être ronds comme la lune, au moment même ou elle se sentit percuter cette masse qui semblait vivante. Et comment ! On la poussa pour qu'elle retombe par terre, après qu'elle ait sursauter comme un lièvre qui bondit pour fuir l'adversaire quand on claqua les crocs dans le vide, mais juste devant sa petite truffe. Elle resta un petit moment roulée en boule, sur l'herbe, sa tête cachée dans son pelage complètement traumatisée.

    Quelques secondes passées, elle se décida enfin à relever ses petits yeux. Et à les relever haut, car devant elle, un animal -qui ressemblait fortement à un chien- se redressait fièrement, avant de lui demander qu'es ce qu'elle faisait là. En y réfléchissant bien, elle ne savais pas trop non plus. Hey ! Mais c'était lui qui avait commencer à la narguer devant ses yeux ! Maudit papillon. S'il était aussi mauvais joueur -il l'avait quand même inciter à heurter l'adulte pour s'enfuir plus rapidement, sans doutes- et bien May' aller piquer sa crise. Nan mais oh ! Mais sentant toujours le regard du dingo sur elle, elle se releva de toute sa hauteur -pas plus haut qu'une dizaine de pommes, en fait- et posa ses deux yeux sur l'animal.

    - Bah en fait... euh...

    May' roula des yeux pour arriver à observer les végétaux sous ses pattes. Lui dire la vérité ? Bah après tout, pourquoi mentir ?

    - Je voulais attraper le papillon...

    La piotte bomba le torse, comme fière de l'avoir rattrapé. C'est pas tous les jours qu'on arrive -même du bout extrême de la griffe- à toucher un minuscule volatile Cool Ayant remarqué qu'elle ne l'avait pas préciser -tout de même, un acte aussi incroyable se devait d'être partagé-, elle s'empressa de le dire.

    - Et j'lai eue ! =D

    Maihéwen sortit son superbe sourire colgate, avant de la faire disparaître aussi vite qu'il n'était arrivé, remarquant la mine bien sérieuse du dingo. Mais, ou était-elle exactement ? L'odeur de l'animal lui disait quelque chose mais impossible de savoir quoi. Hum... Et, qui était-il ? Le chef ? Cela ne l'étonnerait pas, sa carrure était imposante par rapport à elle, et il avait l'air fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Jeu 16 Oct - 21:17

    Sa voix était sombre et froide. Sa tête tendu vers l'intruse, ses oreilles remuant de mécontentement, ses pattes bien ecarté autour de lui, en position de défense, même si il n'avait rien à craindre, et ses yeux brun était flamboyant et brillant d'hostilité. Pourtant, dans sa voix, une once de pitité résonnait. Ses paroles n'étaient pas si aggresif qu'elles en avaient l'aire, elles cachaient bien leur jeu. Chiriko, se questionnait, sur comment une si jeune chienne pouvait être seul ici. Le clan des Etoiles, en plus que de venir perturber le regne animal sauvage, s'occupait mal de leur proteger ? Hon. Une once d'exasperance s'immissa dans le mâle. 'Fin, dans le fond, les jeunes dingos s'enfuieraient aussi peut être parfois à la découverte. Ils n'étaient pas nombreux pour le moment, les progénitures n'étais pas abondentes. Les chaleurs approchés, mais elles n'étaient pas existantes. Lorsque cette idée frappa l'esprit du mâle, il fut perturbé, et en oublia presque un insant la petite. C'est vrai ça. Les chaleurs approchaient, et lui n'avait pas d'héritier. Certe il était jeune encore, mais, le clan dépendait de sa descendance. Il savait que c'était dans son devoir aussi. Même si le clan n'y prettait pas trop guère, plus tard si. Mais, Chiriko, ne voulait pas, par principe, obtenir un petit ange, sans amour. Déjà, il ne le supporterait pas, ni lui, ni pour son enfant. C'était trop affreux, et dans tous ses ancêtres, que vous avez compris il respecte cordialement, aucun n'a fait cette bétise.
    Et, effectivement pour le moment aucune femelle ne penetrait dans son coeur. Soupir.
    Mais lorsque la petiote parla, le mâle secoua la tête, et chercha du regars la chienne. Lorsqu'il tomba sur elle, il recula de quelque pas. Il observa d'un air perdu, qui peu à peu reprit ses esprits, patient. La petite semblait hésité. Et le mâle n'aimait pas ça. Il fut donc soulagé et surpris, d'entrendre que la mignone, ne faisait que poursuivre un 'Pillon. Le mâle eut un sourire, qu'il effaça au plus vite. Non, non, et non ! Cette petite n'atteindrait pas la pitié du mâle !
    Mais la fierté de la coquine, le rendit plus doux. Il ne put s'empecher de sourire, alors. Elle n'avait fait rien de mal, alors à quoi bon ? Il s'assit, et fixa la ptiote:
    - Tu dois être bien agile, petite. Mais ici tu n'es pas chez toi. Tu vois à partir du grand arbre là bas, où commence mon odeur, commune au miens, tu es chez nous. Tu n'as pas le droit d'être ici. Ni maintenant, ni plus tard. Je n'aime pas ton clan, et ton clan ne m'aime pas. Alors rentre chez toi, d'accord.
    Le d'accord, n'était pas une question, c'était une confimartion, un mot qui assurait sa décision.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Maihéwen
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 23
Localisation : Paris =3
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Maihéwen (alias May xD)
Clan: Etoile
Rôle: Jeune Imprudente 8)

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Jeu 16 Oct - 22:12

    Maihéwen n'avait loupé aucune des paroles du mâle. Ce qu'il disait la rendait perplexe. C'était donc ça cette odeur sur laquelle elle n'avait su mettre un nom ? Et bien, elle n'oublierais plus, maintenant. La piotte ferma les yeux un instant, comme pour se concentrer à mémoriser l'odeur. Puis, elle ouvrit un œil, puis deux.
    Le chef était toujours là. Bah, on lui avait déjà fait le coup du "je me tire pendant que tu vois rien, na-na-na-na-nèèreuhh " >< !

    - Ah j'me disais aussi...

    Quand elle se rendit compte qu'elle pensait tout haut, elle baissa le regard. C'était comme ça, des fois elle n'y prêtait pas attention et qu'elle elle s'en rendait compte bah, il était trop tard. De quoi elle parlait ? Elle avait effectivement eue, quelques instants plus tôt, une sensation d'être dans un endroit qu'elle ne connaissait pas vraiment mais à ce moment, elle était bien trop occupée à attraper ce fichu papillon. Bref, passons.

    Pour ce qui était des chaleurs, Maihéwen était loin de se questionner à ce sujet, étant de toute façon bien trop jeune. Laissons-la grandir tranquillement, vous ne croyez pas ? May' sourit intérieurement quand elle réussit à faire sourire le mâle, qui n'avait pas même laisser paraître l'ombre de son précédent. Observatrice, oui. Encore un mot de plus qui réussirait bien à se glisser dans les traits de caractères de notre miss. Quand le dingo lui montra un arbre, elle se retourna pour l'apercevoir. D'ici, il était assez petit, mais en dessous, la jeune chienne ne doutait pas de sa hauteur ! Puis, quelques uns de ses mots l'interpella. "Je n'aime pas ton clan, et ton clan ne m'aime pas." Hein ? Kisskissékessa ? Il n'aimait pas son clan ? Et son clan de l'aimait pas ? La jeunette se sentit visée, étant donnée qu'elle se considérait comme un membre du clan des Étoiles à part entière. Elle n'avait d'ailleurs aucune rancœur envers le mâle qui se trouvait devant elle, du moins pour le moment. Elle aimait bien parler avec tout le monde elle... D'ailleurs, sa tête devait ressembler à... à... ça ? => Ö__x Ouais, sans doutes. Un nouveau point que la somptueuse Maihéwen devrait éclaircir grâce à ses super talents. Ok ok, revenons en à notre dingo et notre petite chienne.

    May' se gratta l'oreille grâce à sa patte gauche, et reporta son regard sur le dingo. Mais au fait, c'était qui exactement ? Quel était son nom ? Emportée par sa curiosité, Maihéwen ne put s'empêcher de le lui demander.

    - Au fait, c'est quoi ton nom ?

    Une phrase qu'elle devait connaître sur le bout des pattes à force de la répéter à un peu tout le monde, ce qui équivaut à toute les personne qu'elle a croiser depuis son réveil ici.

    [ Désolée, c'est pas super --' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 14:19

    [O_o Tu rigoles ! C'est immense, avec une pointe d'humour, et tout !]

    Le dingo observait la ptiote, qui semblait bien pensif. Elle n'était donc au courant de rien concernant les tensions entres les clans ? Rien entre la haine qui consumé les clans ? Rien, non plus au diffèrence intense qui séparaient le clan du Soleil et des Etoiles, plus que du Soleil et de la Lune ? La vie sauvage, et la vie chez les hummains ? La liberté, et l'emprissonement ? La honte pour le les clans des lousp et des dingos, de partager ces Terres avec des...chiens ! Hum, evidement les Etoiles, l'allaient pas dire à la 'tiote qu'ils étaient à la honte de la tribu des trois clans, puis-ce qu'il ne voyait pas de même cela. Mais au moins, l'éducation, il aurait du tissé en elle, le fait qu'ici, seul la guerre cohexiste, et tout ce qui est negatif avec entre eux les quatres clans.
    Une seconde pointe d'exasperation s'impregna dans le mâle. Ils n'avaient donc aucune notion de la vie sauvage. Non. De la vie de clan, au point d'en oublier d'en parler à leur apprentit. Tss.
    Mais, cette sensation négatif et affilgeante sur les Etoiles s'effaça rapidement, en voyant la petite clignait des yeux. Heu Oo ?
    Chiriko, fronça ses sourcils de duvet comme les moustaches sombre, et fixa la tiote.
    Il fut d'autant plus d'un sentiment bizzare à l'egard de la petite, lorsqu'elle ajouta d'une voix d'evidence et déduisante, cette prhase, qui n'avait aucun sens. Chiriko se questionna un instant, si Maihéwei parlait là de ses paroles, ou tout bonnement de quelque chose d'autre qui lui venait à l'esprit.
    Les deux interlocuteurs semblaient tous les deux facilement déconnectable.Mais, si Chiriko venait à s'en rendre compte, il nierait cela, par honte d'avoir un point commun avec un tel annimal.
    Puis la misstinguette baissa les yeux, confuses. Hum. Au moins elle se rendait compte qu'elle avait un p'tit problème. [Meuchant !] Le rouquin, la regarda se grattait, et le fixais à nouveau, avec toute l'innocence du monde.
    Mais attendez...! Elle était toujours là ! Crédioux, c'est qu'elle faisait perdre le tête à Chiriko celle là...Heu...pas dans le sens amour, hein ? =D
    Non mais Oh, elle était censé lui obeir. Le dominant allait répliqué, et repeté nettement qu'elle devait partir au moment ou la coquine, luio lança à nouveau une question. Poerdu dans son élan, le mâle, se maudissa.
    Bon, bon encore une question/réponse, et après dehors l'intrus, hein ? Ouai, encore faudrait-il qu'il y arrive. Allez une réponse, mais lui ne poserait pas de question, il s'en fichait, de son nom...Non ?
    - Chiriko. Je suis le dominant ce ce lieu. Et toi, ici tu n'es rien d'autre qu'une intrus. Et encore je suis bien aimable de te dire ça sur ce ton, petite.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Maihéwen
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 23
Localisation : Paris =3
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Maihéwen (alias May xD)
Clan: Etoile
Rôle: Jeune Imprudente 8)

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 18:14

    [ xD Bah... merci ^^'' ]

    Pendant qu'il était en train de parler, la miss n'avait pas arrêter d'avaler ses mots. Chiriko... dominant de ce lieu... Et elle c'était une intru... attendez deux minutes là, la merveilleuse cervelle de la jeune chienne venait de faire comme un "tilt!". Elle sourit intérieurement sans quitter des yeux le dingo. Pour ce qui était de son éducation, bien sur que si elle était au courant de la guerre. Mais vaguement. Elle n'était pas arrivée ici depuis très longtemps, quelques lunes peut-être. Elle préférait encore croire, comme si elle était beaucoup plus petite, que cela pourrait changer et que tout le monde puisse jouer ensemble plutôt que de se taper dessus.

    Pendant un long moment, elle médita sur ce qu'elle allait dire. Et sur ce cas, c'est sa face de jeune imprudente et aventureuse -trèèès...- qui prit le dessus. Sa petite queue remuait de droite à gauche dans l'herbe, car effectivement, May' avait décider de poser son arrière train par terre, ses oreilles redressées. Le mâle était méchant avec elle. Il n'essayait même pas de la connaitre, il ne la supportait pas parce qu'elle était une chienne. Elle avait étée vexée et boudait en elle. Sa décision était prise, et elle répondit au chef.

    - Bah tu vois, j'ai bien réfléchis et... tu as raison hein. Tu as même très trèèèès raison. Franchement, j'aimerais pas que quelqu'un que je ne connais pas vienne me voler mon repas...

    Et ça dura ainsi pendant encore une ou deux minutes - ce qui était relativement long-, ce qui était volontaire. Beaucoup de choses étaient complètement HS entres elles, sans aucun rapport. Sans compter ses mouvements de tête incessants dans tous les sens. Quand au bout d'un moment, elle replanta son regard pétillant de malice dans celui de Chiriko...

    -... Oui et donc, toi tu es le chef de ce lieu et moi bah... j'suis pas chez moi. Bah justement, si j'fais pas partie de ton clan, et que tu n'es pas mon chef... pourquoi devrais-je t'obéir ? C'est vrai quoi ! Moi, ma chef elle s'appelle Cascade ! Pas Chiriko !

    Fière d'elle, elle se préparait quand même psychologiquement à devoir se tailler en vitesse. Elle regarda autour d'elle du coin de l'oeil et ne vit pas dans l'immédiat de quoi se cacher au cas ou l'estomac du dingo crierait famine -bien qu'elle ne devait pas s'avérer très bonne, on ne savait jamais- . Souriante, elle attendait la réaction du dingo... avec impatiente.

    * Je sais, j'suis la meilleure des pires insolents du monde What a Face *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 18:36

    Han ? Chiriko pencha sa tête sur le côté. De quoi parlait la petite inocente...? De nourriture ? Encore un autre sujet ? Mais pardis, quand est-ce que cela allait s'arrter. Hé Hop, le mâle fut à nouveau dans ses pensées. Il avait faim, oui. Et son clan devrait ne pas tarder à faire "les récoltes" de gibier, avant la Saisons des Neiges Blanches. Il faudra s'activer. Brr, le mâle fremit rien qu'à l'idée que dans peu de temps, qu'une couche de frêle neigze s'eouclerait sur son camps. Certe moins important que dans le nord, heureusement pour les Dingos, qui étaient des canidés d'Australie, dans les pays chaud, mais tout de même présente. D'ailleurs, aucune autre odeur que cette de la petite chienne parvenait au museau fremissant du mâle. Hum, elle puait si fort son clan, maitenant avec tant de proximité, que il en devenait à Chiriko impossible, de détecter une proie pour son clan. Piire...Elle monopolisait toute son attention. Il était même propable qu'à cet instant, un groupe de chien se faufilait derrière lui. Rrr... A cette idée de Dingo, revint sur terre, et secoua son visage de droit à gauche, le regard vif, soucieux et nerveux.
    Pendant cet instant pensif, et cet instant de prudence, la petite chienne avait repris de plus belle, dans des mots bien choisir, et pourtant, qui ne tarderait à déplaire au chef. D'ailleurs à ces derniers mots, Chiriko, montra ses canines et clauqua ses corcs sur le vent, le happant, et exprimant un bruit crissant et désagréable. Puis il fit un pas, vers la tiote, pencha sa tête le plus proche de sa truffe, et la fusilla du regard. Son souffle était chaud et sacadé. Une intruse insolente, il ne laisserait pas faire ça :

    - Tu devrai m'obeir, pour le fait de garder ta vie, petite. Et, moi même je preferais evité ça.
    Est-ce que tu veux la revoir taaa Cascade ? Tu vois ce papillon il est libre, libre de ses actes, de vivres. Mais moi, et toi, on a des règles. On est tous melé à notre histoire, à la guerre. Et si personne ne respecter les lois, comme toi tu ne le fais pas en cet instant, alors la tyranie sonnerait bien plus concrétement que maintenant. Si tout le monde faisait comme toi, venait ici, dans le clan adverse, ou que nous le faisions, la bataille serait bien plus rapide, d'arrivé et de fin. Et mortel.
    Alors, tu veux toujours rester là, à desobeir au règle et être la seule profonatrice d'une prochaine bataille ?


    |Sorry c'est court, mais j'ai répondu au moins |

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Maihéwen
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 23
Localisation : Paris =3
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Maihéwen (alias May xD)
Clan: Etoile
Rôle: Jeune Imprudente 8)

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 18:53

    [ Meuh, c'est pas comme si t'avais fait que 4 lignes, hein XD ]

    Bien qu'il avait raison, Maihéwen en avait parfaitement conscience. Elle ne voulait juste pas être vue comme une petite sainte. Et ça, surement pas. Elle était jeune et en profitait, nan mais ho. De plus, elle n'était pas de ces petites chiennes qui baissait la tête tout le temps et qui se cachait dans l'ombre -même si elle avait baisser le regard il y avait quelques instants, cet acte n'était pas vraiment courant chez elle-. Au moins, le chef se souviendrait d'elle, mouhaha. Hurmf, bref. La piotte regarda le chef claquer ses crocs dans le vide, ne sursautant pas cette fois. A vraie dire, elle s'y attendait. Même si ses prochains mots pouvaient être totalement ridicule, c'était son point de vue à elle, à cet instant.

    - Ah ouais, tu crois ? Ça se trouve la papillon il a des copains lui aussi ! Peut être qu'il s'amuse ! Mais ils ne se tapent certainement pas dessus ! Pas comme vous tous. Tout ça pour quoi ? Pour un p'tit bout d'herbe, et quelques animaux qui vous saluent quand vous passez. Pourquoi vous vous tapez dessus, vous ? Vous pouvez pas être tous gentils non ? C'est trop demander, forcément ! Parce que vous, vous penser qu'a ça, qu'a gagner ! Si tout le monde était sympa, tout le monde pourrait aller ou il veut ! Faire ce qu'il veut ! Comme le papillon !

    May' ne mesurait pas vraiment ses paroles, mais tout ça, bien qu'on ne puisse pas le croire, lui faisait mal. Tout ça avait beau être imagé dans sa tête, chaque jour, elle découvrais ce qu'était la vie. La vraie. Elle se voyait de plus en plus, quand elle serais grande. Deux possibilités. Dans ses rêves régnait un monde meilleur, ou tout le monde pourrait s'amuser avec qui bon lui semble. Et celui de ses cauchemars était pourtant celui ci. Un monde ou tous cherchent à gagner, et ou tous sont méchants envers les autres. La jeune chienne avait beau être têtue, et à rêver l'inimaginable, elle savait écouter. Ecouter les discutions des guerriers, et ainsi apprendre plus, toujours plus.

    C'est ainsi à cet âge là, on n'en finit plus de rêver. De rêver de jeux, d'amour et d'amitié. Peut être ses parents étaient-ils justement morts dans cette guerre ? Peut être même Maihéwen était elle née ici ? Elle en savait pas, elle n'en savait rien du tout. Son passé est un véritable trou noir et pour le moment, les autres évitent de lui en parler mais de toute façon, elle ne pose pas beaucoup de questions. Pas encore.

    Elle leva son arrière train et tourna le dos au chef, déçue. Même si lui devait être content qu'elle s'éloigne, ce n'est pas ce qu'elle fit. Elle regardait juste la distance de l'arbre xD Puis, elle refit face au dingo.

    - Toi aussi, hein ? Toi aussi tu penses que c'est mieux, la guerre ?

    Sa voix était triste, même si elle s'attendait à être remballer violemment et froidement. Un chef ne s'attarderait certainement pas sur une chienne aussi jeune qu'elle qui n'a l'air de rien connaitre du tout, comme au moment ou elle était sortie du ventre sa mère inexistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 19:12

    Pourquoi elle ? Pourquoi une petite chienne, devait lui rappellé qu'il n'avait rien à faire là ? Oui, le dingo aurait preferé être libre avoir une famille, ne dépendre de personne, et surtout que personne ne dépende de lui. Qu'il aurait aimé pouvoir vivre loins, des règles dont il parlait avec tant de conaissance, qu'il aurait aimé être loins de ces terres de prison, où on ne pouvait à peine sortir. Qu'il aurait aimé pouvoir aller là où bon lui semble, là où bon lui semble devoir être sa famille. Qu'il aurait aimé, avoir le choix. Mais il était l'unique héritier, la mort de sa soeur tuant sa dernière chance, en tuant sa soeur. Il n'avait personne, il était seul, et tout le monde le croyait heureux. Personne ne l'estimait comme seul, au contraire. Il avait un clan à ses pattes, près à l'écouter. Mais à l'écouter quoi ? Donner des ordres ? Faire comme son père et ses ancêtres ? Hurler de haine envers les Terres adverses ? Donner du courage ? Du courage. Han, si lui même n'en n'avait pas comment pouvait-il en donné. Pourtant, il en donné. Tout le monde, à chacun de ses ordres, disait "Si il dit ça, c'est qu'on doit le faire " " On peut lui faire confiance". Basta ! Chiriko était un être vivant, pas un robot ! Il se trompait, il pouvait se trompé, tout le monde lui mettait la pression sur ses --certe robustes épaules-- mais trop frêle pour cela.

    Mais, cependant, il aimait son clan. C'était la dernière chose qui le rapprochait. Il l'aimait, et voulait le protegé. Qu'il vive au mieux. Ainsi, finalement il était pour cette guerre, car il avait besoins de ces Terres. C'était chez lui. C'était les Terres de son clan.

    - C'est pour ça qu'on est pas comme eux. Et tu sais quoi ? Tout le monde voudrait pouvoir être gentille. A une époque, où nous étions les seul vivant ici... Tout le monde s'aimait. La terre était vaste, et n'était pas encore une prison pour nous. Mais bientôt les loups sont arrivés, et ils ont pris un bon quart du Creux, puis vous, un autre quart, rendant le notre de même égale. Il nous rester qu'à nous comme vous. Vous, vous aviez un logis, pourquoi exposé votre honte ici. C'est le problème, petite.

    Sa voix était devenu colérique, puis peu à peu douce, et mélancolique:

    - Han, es-tu sote au point de croire, que parce qu'on ne vous aime pas, on aime la guerre ? Tu crois qu'on aime voir mourrir les notres ? On aimerait l'evité, mais on se protège, et on tente de récuperer ce qu'il nous faut pour vivre au mieux.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Maihéwen
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 23
Localisation : Paris =3
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Maihéwen (alias May xD)
Clan: Etoile
Rôle: Jeune Imprudente 8)

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 20:19

    Un logis ? Comment ça, un logis ? Son logis, c'était son clan ! Le seul endroit qu'elle connaissait, c'était ces terres que tout le monde se disputait. Ces terres, vastes, immenses même, où l'on pouvait voir les oiseaux voler, le gibier vivre, chasser et être chassé. Elle ne voyait donc aucunement de quoi il voulait parler.

    - Je suis née ici.

    Même si elle avait tout oublier, elle était certaine d'être née sur ces terres. C'était ça pour elle. Et c'est pour cette raison qu'elle donnerait sa vie pour ceux qui ont certainement sauver la sienne. Bien que ces mots peuvent paraître beaux, elle même ne le sais pas encore.

    - Pourquoi ne pas avoir tout partager ?

    Tout ça était compliquer pour elle. Peut être était elle encore trop jeune pour se mêler de tout ça. Peut être que ça la dépassait, cette fois. Peut être qu'elle n'avait pas son mot à dire, ce qui était surement le cas. Elle soupira légèrement à cette idée. Triste réalité.

    * Je veux grandir ><' *

    La jeune chienne avait également remarquer que la voix du chef s'était adoucie. Peut être était-il prit de bons vieux souvenirs qui n'existaient plus à présent ? Ou alors tout ça le rendait triste, lui aussi ? Peut être finalement n'était pas la seule. Mais peut être aussi était-elle complètement à l'ouest. A près tout, un adulte, ça peut se montrer compliqué.

    Pour elle, nombreuses étaient les choses simples, alors qu'en réalité elles étaient tout, sauf simples, justement. Elle était jeune, et bien qu'elle n'était tout de même plus une ignorante totale, elle n'était pas non plus assez importante aux yeux des autres. Pour elle, c'était important. Elle voulait être courageuse, être appréciée. Mais si le monde ne changera pas, alors elle s'y fera. Qui sais, peut être bien que la future Maihéwen sera une vaillante guerrière au sein de son clan, ou finira-t-elle invalide, voir carrément comme les méchants, ceux qui veulent tuer tout le monde. Après tout, elle n'était pas devin. Personne ne l'était. Pour en revenir au présent, May' reposa son regard sur un insecte qui se faufilait entre ses deux pattes avant pour passer son chemin. Ce n'est que quand elle releva -une fois encore- son regard qu'elle constata qu'elle faisait encore bien petite, par rapport à Chiriko...

    - Plus tard, je serais sans doutes comme vous tous, alors.

    Derrière elle, le soleil se faisait de plus en plus haut dans le ciel, chassant l'ombre de la nuit pour de nombreuses heures. La petite chienne s'attendait à tout moment à ce que le chef se re-endurcisse, re-éprouvant de la colère envers elle et sa race. Mais elle n'y pouvait rien, elle était née ainsi, mais ici.

    La faim commençait à la gagner, il était vrai qu'elle n'avait pas manger depuis la veille. Il faudra alors qu'elle retourne au camp avant que le soleil n'en soit à son plus haut point, sinon elle aura encore plus faim, et loupera sa mini partie de chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 20:40

    - Oui, tu seras comme nous. Bête et aveugler, par l'envie de faire toujours pour les siens, qui à la base n'est pas un crime. Mais qui l'est devenu malheureusement. Non, on ne pas partager, c'est fini tu comprends. Les Hommes, il a y des années de cela ont tué beaucoup des notres, et tu es un des descendants des miens, et de ceux qui s'est fait apprivoisé, qui s'en est sortit, enfin des ancêtres, je suppose. Vous les chiens sont ceux qui se sont soumis aux Hommes, voilà pourquoi on ne peut vous supporter. Regarde-moi, je ne te connais pas et je te deteste déjà. Je n'y peux rien, c'est un principe qui s'immise dans notre pensée dès la naissance. Tu verras, toi tu m'haïras car je te deteste, la vie ici, elle est comme ça.
    N'oublie pas. On a tous une raison plus ou moins valable le faire la guerre à l'autre. Moi, c'est par dignité des miens, de mes ancêtres, par mon éducation, et par mon seul but dans ma vie : Vivre pour mon clan.
    Mais tu es trop jeune, pour comprendre ça, encore. Toi, aussi on t'éduceras à me Haîr, n'en doute pas.


    Le mâle, avait une voix posé maintenant Peu agressif, comme-ci il parlait à un des siens. Son regard qui se dirigeait vers le ciel gracieusement rosée, était plus paisible et sage. Il s'addressait plus à un adulte qu'à quelqu'un d'autre, et y donnait presque de son coeur. Son coeur solitaire, et renfermé. Qui était sa seconde facette. En conclusion il était à la fois pour cette guerre, mais pas elle même en propre. Il était pour, pas les sanguinaires morts, même adverse, mais le fait de remettrese à sa place ceux qui ont osé mettre les pieds sur son camps. Le camps de ces ancêtres. Mais il était à la fois contre. La guerre n'avait pas de sens... Elle avait une raison d'être, mais pas un sens. Voilà tout.
    Hé oui, comme s'en doutait Maihéwen, le mâle se renfrogna vite, ou du moins renda son regard à nouveau dur et froid, mais guère méchant. Une once de tristesse embrumait toujours l'iris de son regard.
    Il regarda le petite, et eut un très leger sourire au coins:

    -Rentre chez toi maintenant. Ne fuie pas ton destin, sauf si tu a la croyance que ton destin est de vivre ailleurs qu'ici.
    Ce n'est pas un ordre, c'est un conseil. Une demande.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Maihéwen
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 23
Localisation : Paris =3
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Maihéwen (alias May xD)
Clan: Etoile
Rôle: Jeune Imprudente 8)

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 21:20

    Maihéwen, comme toujours, n'avait louper aucun mots du mâle. Il lui parlait normalement, maintenant. Peut être que son choix il y a quelques instants n'avait pas été totalement mauvais. Son utopie se dégradait, redevenait poussière, pour disparaître totalement dans un coup de vent qui balaya son poil, au fil des phrases. Même si elle aurait été prête à défendre cette idée, les paroles de Chiriko relatait la vérité, et elle le savait bien. Elle le laissa finir. Encore une fois, elle avait retenu une partie. Les hommes ? Qu'était-ce ? May' n'était pas soumise à ce que l'on appelait des hommes. Juste à un chef, Au chef de son clan. Ce n'était pas son erreur, d'avoir décider de se laisser aux humains. Ses erreurs, elle en ferait, sans doute. Mais elle ne se soumettrait pas. Oui, ceci était aussi imagé. Mais n'oublions pas que notre miss est très têtue, et que cela n'est pas prêt à disparaitre, même au fil des années... Elle haussa légèrement les épaules et se redressa. Elle put remarquer que le regard du chef s'était renfrogner, comme elle s'en doutait, mais qu'il y avait toujours un brin de tristesse dans ses iris.

    - Bah tu vois, t'es gentil quand tu veux What a Face Au fait, c'est quoi ta race ? T'es un chien ? Ah ba non... Un renard ? Heu... nan.

    * Rhaaa, j'suis sure de l'avoir déjà entendu en plus !! Si j'ai une telle mémoire, je ferais sans aucun doutes une bonne combattante plus tard moi, U_U'' Un... Un... Ça commence par un D ! Ça m'énerve ><' !*

    Bon ok, passons. Retourner au sein de son clan ? Sans soucis, de plus, sa faim avait bien augmenter et elle était impatiente de capturer ses premières proies avec les autres chiens du clans. Apprendre plus vite, c'était pour elle, grandir plus vite. Elle voulait être la meilleure ! Elle se retourna, et observa l'immensité qui s'étendait devant elle.

    - Heu...

    Il n'y avait rien que de l'herbe, quelques arbres, des oiseaux ici et la, encore et toujours des végétaux, de la nature. Mais... elle ne savait plus d'où elle était venue exactement. D'habitude, elle avait un excellent sens de l'orientation, mais là... Non seulement elle était complètement embrouillée par cette odeur qu'elle venait de découvrir, mais en plus, elle avait été complètement plongée dans ses rêves, dans cette discution entre... un chiot et un dominant, en fin de compte. Au moins, elle ne finira pas en pâté pour dingo, hum.

    * J'viens d'où déjà ? *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 21:38

    C'est pas vraiii, la petite ne pouvait s'empecher de parler ! Quel tétu celle là ! Mais, pourtant Chiriko ne semblait pas ressentir exactement ce sentiment d'agacement. Il avait perdu l'habitude de parler, et cela était étrange surtout avec une adversaire. Il ne parlait pas avec autant de coeur qu'il en aurait besoins, mais il parlait. Et c'était primordial pour survivre à la solitude qui lui ronger le coeur. Alors, il ne fut pas torp chamboulé par ce sentiment négatif, et le sourire enclin à parler et sympathique de la petite le détendit. Mais voilà, elle semblait evité les paroles qu'elle ne voulait pas entendre. Et ça, ce n'était pas bien plaisant. Ni pour elle, ni pour son avenir. Car ci ce n'est que des paroles,cela peut se transformer en acte. Eviter ceux qui lui semble pas à son goût. Mais, après tout quand avait-il à faire ? Il se retint de lui faire remarquer. Il n'avait finalement, pas le courage de lui expliquer, sa Faamiiiille le ferait, hein !

    Puis la petite le questionna à nouveau, enthousiasme à ce relèvement. Mais le mâle, devait se controlé, ne pas se laisser avoir. Il se leva et se dirigea à pas rapide vers derrière la frontière, côté où la tiote pouvait être. Il avait dans l'idée que la petite le suivrait, et qu'il pourrait enfin, lui dire de partir. Et puis, si elle obeissait pas, tant pis, lui partirait, elle finirait bien par se lasser de rester ici seul, non ? Mouai, esperons-le.

    - Je suis un Dingo. Ne va pas pour autant profité de ma gentilesse subite. Je deteste, les profiteurs. Hein ? C'est un conseil. A croire que je suis ton père. Hum. Allez file, maintenant. Tu vas non seulement t'atirer des ennuis, et tu ne peux pas rester ici, laisse-moi d'accord ?

    Le mâle, qui s'était assis après quelque tour sur lui même, patientant que la tiote arrive, designa vers sa droite pour lui indiquer de partir. Il leva les yeux au ciel, d'un aire serieux, et lui lança un petit sourire, malgré tout, pour ne pas être trop ingrat. Il s'ebroua, comme pour dissiper l'odeur de la chienne, secoua sa patte arrière, bailla, et se mit en marche du côté opposé à la chienne. Puis il allait se retrouné, lorsqu'il se reprit. Non, il en avait assez fait.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Maihéwen
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 23
Localisation : Paris =3
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Maihéwen (alias May xD)
Clan: Etoile
Rôle: Jeune Imprudente 8)

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 22:08

    La miss soupira. Elle ne lui avait rien demander, hormis sa race. Alors comment profiter de sa gentillesse subite ? Elle n'allait pas lui demander non plus de déserter les lieux, et de ne plus jamais revenir, pratiquant un culte des chiens hein --' Enfin bref. Un dingo. C'était noté. Apparemment, le mâle ne devait pas apprécier sa présence, alors au lieu de risquer sa vie, pour une fois, elle aller retourner vers les siens, d'autant plus qu'elle risquait, en restant plus de temps ici, de se faire incendier lorsequ'elle reviendrait.

    Quand le chef commença à partir, la piotte ne le suivait pas, elle ne le quittait pas des yeux, attendant juste qu'il lui indique ou partir. Bah oui, si il voulait qu'elle sorte de ses terres, autant lui indiquer la sortie, non ? Quand il lui proposa une direction, Maihéwen regarda vers celle ci. Mouais, sans doutes. Elle n'avait pas vraiment repérer les lieux, toujours obsédée à ce moment là par les couleurs arc-en-ciel du papillon. Elle essaierait au moins de voir si elle reconnaitra son odeur, pourquoi pas ? Ça peut toujours aider.

    - Merci !

    Puis, elle commença à trottiner vers la direction indiquée, ses oreilles toujours redressées tels des arbres sur son crâne, sa queue rebondissant à cause de ses mouvements, ce qui était assez amusant à voir. Arrivée au niveau de l'arbre, May' se retourna. Chiriko repartait du côté opposé, sans se retourner. Hum. Enfin bref, il était évident qu'elle n'avait strictement rien à faire ici, d'autant plus que -je sais, je me répète- elle avait cette fois ci énormément faim, une douleur commençant à apparaitre au niveau de son estomac qui ne cessait de hurler en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Ven 17 Oct - 22:16

    Le mâle, au dernier moment ne pu faindre. Il tourna sa tête vers la tiote, qui marchait droite et se questionnant sur son chemin. Elle ne se retrouna pas. Pour se justifier de s'être retourner, il se convainca plus ou moins que ce n'était que pour vérifier qu'elle partait. Mais au fond de lui, il savait : Il s'inquiétait. Oui, peut être qu'un jour, il devrait se battre contre cette tiote qui sera devenu grande. Alors, s'inquiétait d'elle n'aurait pas semblé esquise pour ce cas, comme mot. Et pourtant c'était vrai. Il était anxieux pour ce qu'allait devenir cette petite. Et déjà il s'inquiétait... Cette renconte, changerait-il son acte lors d'un bataille. Si il retrouvait face à elle, penserait-il à deux fois avant de s'acharner. Peut être, que ça sera elle, qui le fera. Elle sera peut être une grande guerrière, sait-on jamais ? Ses yeux suivirent la tétû, jusqu'à que l'ombre de l'arbre cacha sa fine silouhette. Chiriko eut un soupir doux, et mélancolique. Le voilà à nouveau seul. Un côté de lui, se sentait mieux et soulagé. L'autre enveloppé d'une tristesse inexistente juste avant. Voilà les méfaits d'avoir de la compagnie un instant : Après on se sentait encore plus seul qu'avant.
    C'était triste. Le dingo, se ravisa, et tourna sa tête, pour reprendre sa marche rapide, dans un cadence souple, et habituel. Comme lors de son arrivé ici à l'aube. D'ailleurs le soleil était maintenant assez pointé dans le ciel, et ce dernier prenait ces couleurs de journées, plus bleu, néanmoins un voile grisé, parsemait le ciel déjà.

    Il ne l'avais pas fait. Il ne lui avait pas demandé.
    Son nom.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Honey
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Lun 20 Oct - 22:50

    Honey dandinait son derrière au niveau de la frontière. Où était-elle ? Aucune idée ! Elle s'en fichait. De toutes façons, elle était bien là & puis voilà, c'était le principal tongue

    Et puis, d'abord, si y'en a un de pas content, bah... Bah je m'en vais & puis voilà ! Mouarf, je m'ennuie, y'a rien à faire ici. Puis y'a personneuuuh ! Ouhou les gens vous êtes où ? Rho.

    La, la, la. On aurait pu caser une musique sur sa démarche tant elle soulevait ses fesses. Au rythme du chant des oiseaux, Honey continuait sa marche, heureuse de vivre. Cette dingo sentait le bonheur à des kilomètres. Bonheur de vivre qu'elle aimait communiquer aux autres.

    Ouai, enfin, si y'en avait d'autres !

    Soudain, un terrible drame se produisit. Une proie, toute petite, innocente & naïve victime qu'elle était, se planta devant le nez de Honey.

    PAPILLON !

    Et Honey se lança à la poursuite de cette ... euh... proie xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Mar 21 Oct - 14:25

    Chiriko, jeta un dernier oeil, bienfaisant et content de soit, à l'insect multicolore nommait papillon, qui voletait à nouveau dans l"horizon, bien que nettement plus maladroit, sa poussière ailé, s'étant legèrement balayé, à la patte griffue de la petite chienne, l'ayant effleurer. La doré soupira, anxieux de savoir, que soit la ptiote deviendrait une remarquable guerrière agile, ou bien une traitre à son clan, se révoltant contre la guerre regnant ici. Certe, le premier cas apporterait plus de malheur à Chiriko, que le second, mais ce dernier cas, le deuxième, laisserait la chienne à tout danger, à toute moquerie, et à la mort que pourrait lui affliger les siens, si facilement, par traitrise. Et si le premier prouvait que la Dingo était indifférent à la petite, le second le contredisait.
    Breef, cette idée mauvaise, qui hantant son esprit. Le chant des oiseaux qui entonaient aux oreilles du mâle, le détendit, et ses muscules tendu se relachèrent. Il laissa tomber sa tête, s'ebroua, et secoua ses pattes, pour s'étirer. Mais bientôt, l'odeur chancelante de la joie, envahit Chirik' . Oh Nan ! Pas encore elle ! Le mâle, bondit sur ses pattes, et chercha la tiote. mais il vu alors pas très loins, une masse gracieuse rousse, trottant avec exageration comme dote de petit bond, qui... Poursuivait un papillon !

    C'est pas possible! Il hallucinait !... La petite, ne pouvait pas s'être transformer en...Dingo ! Beuh. Le mâle secoua, sa tête, cligna des yeux, et du se convraince mainte fois qu'il se trompait. C'était quelqu'un d'autre... Une femelle, qui poursuivait un papillon, qui ne savait pas où elle était, et qui ne faisait que sourire... Exactement comme Maihéwen ! Non, non, ça ne peut pas être elle. Voyons, ne soie pas si bêta !
    Le mâle marcha d'abord surpris, vers Honey, puis accelera le pas. La dingo, ne sentait pas son clan, mais les territoires libres. De plus en plus fou !

    - Hum, Mademoiselle. On peut savoir qui vous êtes, et...Ce que vous faites là ?

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Honey
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Mar 21 Oct - 18:52

    " Yiih ! "

    Fut la première réponse de Honey qui n'avait pas vu arriver le mâle. Elle fit un bond d'un mètre en arrière, surprise. Puis elle regarda le papillon, déçue de l'avoir raté.

    Rhô ! Mince.

    Puis elle regarda le dingo qui s'était planté en face d'elle. C'était qui, lui ? Pauvre femelle insouciante, comment se serait-elle doutée qu'elle se trouvait face au chef d'un clan ? Tout ce qu'elle voyait elle c'était un animal comme elle.

    " Salut ! Tu m'as fait peur ! "

    Sur le coup, elle oublia qu'elle devait répondre à une question. Puis l'insistance du regard du mâle lui rafraîchit la mémoire.

    " Ow ! J'suis Honey & euh ben... je chaissas un papillon. "

    Très perspicace, n'est-ce pas ?

    " Et toi, t'es qui ? "

    Elle disait ça d'une manière joyeuse & insouciante, mais ça aurait pu passer pour de l'insolence à qui ne la connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Mar 21 Oct - 19:21

    Hou. A la réaction, de la femelle le mâle, recula à son tour surpris, et trébucha involontairement sur le sol, se prenant dans sa queue. Roulant sur le dos, en position mauvaise si il était en cas de combat, les pattes en l'aire, la nuque "brisait" contre le sol, gemissant de surprise et de douleur. Puis, il se laissa tomber sur le flanc, doit avant de se relever, en maintenant sa patte droite avant en l'aire, avant de se la lécher consciencieusement, tout en eprimant un râle mécontent. Il s'ébroua maladroitement, et se lécha efficacement et rapidement sa fourrure poussièreuse, avant de poser un regard grave sur la femelle.
    - Bah toi aussi.
    Lui dit-il avec reproche, sans lever la tête. Puis,il la leva, et soudain son regard se figea, et se transforma en douceur. Ses longues oreills remuèrement amicalement, et il pencha sa tête sur le côté, comme surpris de ce retrouver face à une assez jeune dingo, tout à fait naïf et pleine d'innocence. Il souria presque en lui même, reposa soigneusement sa patte sur le sol.
    N'empêche, il se sentait un peu ridicule, n'ayant pas été attaqué, s'étant juste "crouter". Et puis sur le coup de la chutte, il s'était cru attaquer, alors que c'était juste lui. Il eut un regard d'excuse à son comportement deplacé, envers la femelle, dans tous les principes qu'il devait executer. Il était en tort, et non elle:
    - Excuse-moi, j'ai cru que... 'Fin, qu'il y avait un danger.
    Honey ? C'est un nom radieux ! Oh, encore clui là. Un papillon ! Une petite chienne vient juste de prénetrer dans nos terres en le poursuiv... Mais, attend. Tu n'es pas du clan ? Sais-tu où tu te trouves ? Tu ne fais partit d'aucun clan donc ? Je suis Chiriko, dominant de ces Terres et du clan du Soleil.

    Un bombardement de question, Chiriko, étant surpris de renconter une dingo libre. Ils se faisaient de plus en plus rare, ceux qui n'entraient guère dans le clan du soleil malgré l'espèce commune à ce clan.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Honey
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Mer 22 Oct - 0:16

    Honey ne put s'empêcher de sourire lorsque le mâle dégringola. La jeune fofolle aimait rire, par dessus tout. Rien ne pouvait heurter sa bonne humeur. Elle se ravisa lorsqu'elle croisa le regard du mâle qui n'avait pas l'air de rire, lui.

    Ils sont pas drôles, tous ces gens.

    Elle se mit à renifler l'air, qui était toujours chargé de bonnes choses à sentir. Elle avança de quelques pas puis se figea, se mit en position de jeu, les fesses en l'air, puis de chasse, se relevant et pointant la patte et finalement laisse retomber son derrière lourdement par terre. Qui sait ce qu'elle avait vu ? Elle faisait peut-être semblant, elle était tellement joueuse. Parfois elle en était fatigante mais elle ne s'en rendait pas compte. Ce gros nounours poilu était une femelle bourrée de tendresse et de sociabilité.
    Elle regarda le mâle avec de gros yeux lorsqu'il la bombarda de questions.

    Wawawah ! Tout doux ! C'est quoi la première déjà ?!

    Elle se concentra pour tenter de tout se rappeller.

    " Alors euuuh... Je m'apelle Honey. " Silence. " Euh non je l'ai déjà dit ça. "

    Il peut pas répéter ? Je sens que j'vais encore me planter.

    " Ouai, un papillon. La tiote ? Je l'ai vue en passant. Et euh, je sais plus trop d'où je viens, on m'a mise à la porte. " Elle fit un petit éternuement de mécontentement enfantin. " Papa a dit que j'étais trop bavarde et trop curieuse. J'y peux rien moi si la vie c'est l'éclate ! "

    Et comme appuyer ses paroles, elle se leva et fit quelques bonds sur le côté.

    " Ah pis, non je sais pas trop où je suis. Le clan du Soleil ? C'est quoi ça ? C'est ici ? Et de quelles terres tu parles ? " Elle se mit à rire. " Moi aussi je sais poser des questions ! " Puis elle le regarda avec un peu plus de sérieux. " Non, franchement, désolée si je tappe l'incruste. Je fais pas toujours attention où je vais. Mais je peux m'en aller, hein ! J'ai l'habitude de m'en aller. "

    Elle se rassit sur son derrière duveuteux puis tourna la tête sur le côté en regardant Chiriko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Mer 22 Oct - 14:53

[Fait attention à "Tappe l'incruste" comme therme =) ]

    Le mâle observa la réaction de la femelle. Physiquement elle faisait tou à fait pré-adulte, une jeune adulte disons. Mais mentalement, crédioux. Une vrai gamine ! Pourtant, le mâle on ne peut plus sérieux comparer à la jeune dingo, sourit à ce comportement enjouée. Il avait oublié ce que c'était d'être heureux, et le constatait chez quelqu'un, lui permit de m'être subitement aussi, comme noyait paisiblement par une vague de douceur. Depuis si longtemps il n'avait vu quelqu'un d'un peu près son âge bien que plus jeune, aussi enjouée, ammusante et drôle. Oui avec certitude, cette canidée n'avait jamais vécu dans le clan du Soleil, parmis la guerre qui noircissait la vie, au fur et à mesur qu'elle avançait dans son cycle, cette femelle ne pouvait avoir vécu cela encore. Encore ? Bah voyons ! Qu'est ce qui ferait penséà Chiriko que la Honey, viendrait se joindre à son clan, elle qui apperement semblait apprécié sa liberté. Nan... Elle qui apperement appréciait tout !
    Elle semblait si inocent,e et très naïf, que Chiriko eut presque un peu pitié pour elle. Elle était exactement comme un jeune dingo, venant d'être sevrée, qui ne sait rien encore du monde affreux, de la guerre, de la vie, enfait. Elle était aussi joueuse, curieuse, admriatif envers un papillon... Oui, si on avait parlait d'elle à Chiriko sans préciser sa tranche d'âge, il aurait sans nul doute immaginer une petite ange.
    Bref, lorsque la jeune femelle se rpésneta une seconde fois, le mâle fronça les sourcils, puis souri [Elle me fait pensé à Dorie dans Le Monde de Némo Honey] , sa queue remuant de sympathie. Cela faisait depuis si longtemps qu'il n'avait pas vu quelqu'un de cette personnalité !
    Mais il fut concterné par les paroles d'Honey, qu'elle disait sans amertume, et tout à fait normalement, concernant ce qu'avait fait son père. Déconcerter, par l'indifférence de Honey à cela, et aussi ce qu'avait fait le père la dingo, juste à cause de son caractère batifolant, il pencha sa tête, surpris.

    - Non, non tu es la bienvenue, tu es de même espèce que nous, alors aucun problème. Mais, bon ne t'attend pas à être vraimet, apprécié des autres, si tu n'es pas du clan. fais attentio aux Loups et aux Chiens, et évite sournoisement de leur dire soit si tu es libre soit si tu viens de chez nous, car ils risqueraient soit en apprenant que tu viens d'ici, par mensonge, de t'attaquer par haine, et si tu dis la verité que tu viens d'ailleurs, ils pourrait s'en prendre à toi, estimant ne pas du tout s'attier d'ennuis.

    Breef, oui, ici c'est nos Terres, les Terres du Soleil ! Et, un clan, c'est ce que je domine, enfin sans vouloir être vaniteux, Honey.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Honey
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Mer 22 Oct - 15:09

    ( Je trouve pas ça vulgaire ou quoi lol, elle est jeune & pleine d'entrain, c'est tout. Et oui mdr c'est vrai qu'on dirait Dory j'avais pas pensé xD )


    Si la dingo semblait se moquer à ce point d'avoi été chassée... c'est tout simplement parce qu'elle s'en moquait réellement ! Elle ne s'était jamais entendue avec son père, alors le quitter, ça n'était pas plus mal. Et puis pourquoi s'en faire, on trouve toujours mieux ailleurs. La dépression, très peu pour elle, c'est bon pour les peureux ça & Honey était loin de l'être. Pourtant, elle aurait du être plus prudente. Combien de fois n'avait-elle pas failli finir dans le ventre d'une meute de loup ? Combien de fois avait-elle volé du poisson à un ours ? Elle ne comptait plus ses gaffes & ses erreurs et souvent, ne s'en rendait même pas compte. Elle était comme ça, Honey, toujours heureuse, quelle que soit la situation.

    Waah des guerres ? Des loups ? Des chiens ? Mais dans quoi j'ai atterri encore moi ? Rhôô mais ils sont pas drôles tous ces gens, vraiment pas drôles hein.

    " Mais euuuh ! Pourquoi vous vous tappez dessus ? C'est pas drôle ! Enfin j'veux dire, on pourrait pas tous regarder les papillons & leur courrir après ? C'est vrai ça pourrait être dangereux un papillon après tout: si on le renifle de trop près, ça fait éternuer ! " Ahhh brave Honey tout juste sortie de l'enfance. Sors de ton rêve ma belle, la vie n'est pas idéale. C'est juste la vie, cocotte. " Pis d'abord, qui c'est qui t'a nommé dominant ? Pis, c'est pas trop dur ? Oh et pis on est seuls ici ? Et est-ce que tu as une chérie ? Et... " Et puis tu vas te taire, oui ? Lui dit une petite voix dans sa tête. Honey se roula par terre, tout en regardant le mâle qui paraissait gigantesque maintenant. Marrant, un dingo géant ! " Désolée, j'arrête de poser des questions. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiriko
Fondatriice du Forum


Nombre de messages : 213
Age : 24
Localisation : Pariis.
Date d'inscription : 15/01/2007

Feuille de personnage
Nom:: Chiriko
Clan: Soleil
Rôle: Chefs du Soleil

MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   Mer 22 Oct - 16:48


    [Ce n'est pas vulgaire =) Mais c'est une expression plus hummaine q'autre chose. Sbaf, oui, tout ce qu'on fait pensé et dire à nos personages sont hummaines, mais les truc genre; "Grav' Beau" " A donf" "C'est Ouf" et "Tapper l'incruster " tu vois ce que je veux dire ?]

    Maiheu...? Une vrai enfant ! Le dingo, montra ses petites canines en souriant, et en secoua d'ammusement son visage roux. Ses yeux était perlé d'amusement, et une once de moquerie, il fallait bien l'avoué, mais aussi de sympathie. Il aprpéçait déjà la compagnie de la jeune demoiselle, mais ne savait pas si il saurai la supporter pendant longtemps, toutes cette exès de joie qui laissait place à' lignorence, et rendait tout ce qui était sérieux, stupide, 'lindignait et l'enuyerait un peu à la longue propablement. Il n'était pas né comme la jolie rouquine. Libre. De toute façon il ne devrait même pas se posé la question étant donné qu'il n'aurait propablement jamais à vivre avec la jeune femelle.
    Puis la Honey reprit de plus belle, comme choquer par le mot "Guerre", ne la comprennant pas. Han. Le mâle soupira, et laissa tomber sa tête. Non de Doeu, il en avait assez de devoir expliquer à tout le monde ce que ces anc^tre avaient fait. Personne ne pouvait comprendre cette guerre pardis, 'fin à part les odieux adversaires ! Déjà déçu par l'ignorence devenant trop exessif de la jeune, il eut un second soupire, et eut tout de même un sourire au mot d'Honey sur les Papillons:

    - Honey, puis-ce que tu t'appeles ainsi, tu ne peux pas, parler de la guerre comme ci elle n'avait aucun sens, car la guerre n'en a aucun certe. Mais elle a une raison d'être. Tu devrai même faire partit de cette guerre, pour sauver l'honneur de ton espèce, mais peut être que tu ne comprend pas ça Honey. Han, ici avant, c'était la paix, un monde glorieux, ou seul les naissances, et la vie regnait, et certe la mort, mais douce et méritait pas une longue vie qui n'était jamais interrompue par autre chose que la veillesse. C'était nos Terre, à nous, à toi, les dingos. Nous avons été chasser pas les Hommes, dont les chiens se sont soumis ridiculement, et mes ancêtres et surement les tiens aussi, on fuit jusqu'ici, beaucoup sont défunt pendant le voyage, il y a 50ans, et nous avons merité de vivre ici, comme les Loups. C'est pourquoi quelques années ecoulé, lorsqu'ils arrivèrent nos ancêtres lmes ont accepter, sans disgrace, partageant la Terre. Mais, déjà la faim, et la frustration de croiser partout des loups, même parfois pas reconaissant, nous anéhantissait, alors lorsque les chiens ont debarqués, les batailles sont nés.

_________________
Chiriko
Il y a une époque où je jouais à être Roi.
Aujourd'hui je regrète qu'on m'est imposé ce choix.
Ma Viie, c'est mon Clan. Mon Hymne, c'est Le Soleiil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wilddogslife.kanak.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poster à la Frontière.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poster à la Frontière.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» /!\ LIRE CECI AVANT DE POSTER UNE PHOTO/IMAGE /!\
» Nord- Pas de Calais Comptez-vous... à lire avant de poster
» Bretagne Comptez-vous... à lire avant de poster
» Ou poster les formules
» L'ouverture de la frontière entre la Turquie et la Syrie propice au tourisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Dog's Life :: Les Camps [RPG] :: Camps du Soleil :: La Frontière Solaire-
Sauter vers: