Wild Dog's Life

Quand les ancêtres et les descendants exercent hostilité réciproque. Design (C) Lee, Clan du Soleil.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Ven 17 Oct - 16:45

En cette belle journée d'automne, Bella avait décidé de faire une petite promenade. Elle avait mal dormi, comme toujours, mais cette fois-ci ses rêves étaient bien plus violents que d'habitude. Mmh... sans doutes le stress de la solitude qu'elle supportait mal. Elle sentait des odeurs, d'autres chiens, d'autres animaux même, mais elle n'en n'avait jamais aperçu jusqu'ici. S'il y avait une chose que Bella redoutait, c'était bien la solitude.

Si seulement j'avais quelqu'un avec qui jouer... ou au moins discuter ! Je m'ennuie ici. Il me manque. Leurs odeurs me manquent, leurs parcours d'agility, son regard protecteur, ils... Pfff, Bella, ma vieille, cesse de penser à tout ça, c'est terminé, il n'y en n'aura plus jamais d'autre comme lui. Les Hommes sont méchants, ils ne pensent qu'à ces bouts de papiers de couleurs qui sentent mauvais.

Sentir. Justement, Bella sentait quelque chose. De nouveau ? Non. Mais de proche, oui ! Une odeur animale, plus forte que d'habitude, lui fit lever le nez au ciel. Non loin de là, se promenait ...

( A vous les studios ! Razz )


Dernière édition par Bella le Ven 24 Oct - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Sam 18 Oct - 19:27

    Se promenait un chien. Oui un chien, de taille admirable, un peu haut de là de la moyenne. Sa carrure est encore impressionnante, mais il n’est plus comparable au chien de ses jeunes années. Lentement mais sûrement, son regard s’est éteint, jusqu’à ne refléter aucune émotion. Un vide profond et infini, où tout semble exclu. Avec le manque d’activité, les muscles du grand mâle ont fondu, et ses côtes sont saillantes. Il ne fait pas pitié, non, car son regard ne le permet pas. Cet œil, où toute vie semble bannie, éteinte, fait réfléchir à deux fois. Le grand mâle est borgne, mais ça ne l’importe plus...

    Cela fait des mois. Des mois que j’erre sans but précis. Comme si mon esprit avait définitivement fuit mon corps, et que ce dernier fonctionnait par la dernière once de vie. Comme un bateau destiné à s’échouer un jour où l’autre, se laissant aller au gré de la mer, se laissant même chahuter pas la tempête, sans réagir. Un corps que l’épuisement finira bien par abattre. Et je ne réagirai pas, non... Ma vie fut mon passé. Mon avenir est totalement incertain. Non, je ne pleure pas car les choses sont finies... Disons seulement que je n’arrive pas à sourire car elles se sont passées...

    Mes paupières se ferment. Chaque pas est automatique, mécanique. J’attends désespérément qu’un rocher me fasse trébucher, que je tombe. Je ne me relèverai pas. Je n’en aurais ni la force, ni le courage. Quelle bonne excuse pour se laisser aller au naufrage, et ne plus se battre. Seule la rancune et les remords d’une vie que j’ai tant aimé font battre mon cœur, aujourd’hui encore. Mais pour combien de temps, dites-moi ?

    Perdu dans ses pensées, les yeux clos, le grand animal frôla le pelage d’un autre. Surpris, mais lasse, il se contenta d’ouvrir les yeux, sans même frémir. Il se fichait pas mal de savoir s’il avait à faire à un ours, ou à un chat. Il se fichait pas mal de savoir si sa vie s’arrêterait là, où elle continuait, sur son long fleuve malheureusement tranquille. Il vit alors sans émotion qu’il s’agissait d’un chien. Si seulement, si seulement il savait que sa vie était comparable à la sienne...


    « Pardon, je ne regardais pas où j’allais... «
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Dim 19 Oct - 13:40

Bella, elle, fut surprise de voir ce chien. Un éclat de joie traversa ses yeux. Ainsi, elle n'était pas seule ! C'était bon à savoir car la solitude la terrifiait. Elle avait besoin d'amis, de contacts. Auparavant elle avait celui des Hommes & elle savait que si elle était restée Là-Bas, elle en aurait encore. Mais c'était terminé, tout ça, il allait falloir qu'elle arrive à se le remettre en tête. Il ne reviendrai pas, Il ne l'avait pas abandonnée pourtant mais Il ne reviendrait pas. Elle secoua la tête & observa celui qui venait de lui rentrer dedans.

Elle baissa un peu les oreilles lorsqu'elle vit l'allure du chien. Son regard semblait si triste ! L'éclat qui avait brillé dans ses propres yeux quelques secondes auparavant s'éteind un peu. Malgré tout, on sentait qu'elle était heureuse de voir un autre chien. Elle se releva, toujours recroquevillée sur elle-même, comme à son habitude mais la queue timidement battante. Puis elle leva les yeux vers le chien et lui fit un petit sourire, à sa manière canine.

" Ca ne fait rien. Je ne t'avais même pas vu. "

Elle tourna un instant la tête sur le côté puis la redressa. Elle était curieuse, curieuse de savoir d'où il venait, comme il s'appellait & surtout d'où lui venait cette odeur. Il avait une odeur forte de mâle sûre de lui, mais derrière il y avait quelque chose, quelque chose qu'elle connaissait bien. Elle n'aurait pas su dire ce que c'était, mais c'était comme s'ils avaient quelque chose en commun. Trop renfermée pour lui poster une question & comme elle savait à quel point c'était désagréable de devoir parler du passé, elle se contenta de se rasseoir après un petit signe de tête en signe de respect au mâle. Elle regarda de nouveau l'horizon.

" Je me demande ce qu'il y a, là bas. Si on est seuls ou pas. Tu crois qu'on est seuls ? "

On sentait sa nostalgie, bien plus qu'elle ne l'aurait voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Dim 19 Oct - 18:58

  • Il le vit, il le vit cet éclat si particulier qui brilla dans les yeux de la femelle. Il l’admira quelques instants, pour s’en imprégner, se demandant si le même éclat avec traverser ses yeux, à lui. Non sûrement, car plus rien ne traverse son regard. Ni tristesse, ni même joie. Seulement une profonde lassitude. S’en est effrayant. Et cet œil mort, ne semble pas si particulier. Il porte la marque du passé, physique, tandis que chez certains, elle est encrée mentalement. Il ne dit rien, laissant le silence retomber lourdement. Il continuait de dévisageant la chienne. Elle semblait réellement heureuse de le voir, non, pas lui en particulier, seulement quelqu’un qui pourrait lui tenir compagnie. Il lui rendrait ce service, si tel était son souhait. Elle était si belle, ainsi recroquevillée. Elle semblait si douce, si timide qu’il aurait voulu être celui qui la protègerait. Mais son chemin ne s’arrête pas là, il continuerait à errer, sans but précis. Celui seulement, d’aller le plus loin possible.

    J’aime ton sourire, la belle. Pourtant, j’ai l’impression que quelque chose te manque. Tu sembles porter en toi le même fardeau que moi, bien que je sache que ce ne soit peut-être pas vrai. Serait-ce ton passé qui te manque ? Quelqu’un, quelque chose ? Cette odeur qui tes poils semblent avoir à jamais imprégnée, je la connais. Tu sais, j’ai envie de m’en aller, de te laisser là, seule. Tout simplement parce que cette odeur me rappelle tant de choses que ça m’effraie. Dis-moi, que regarde-tu là-bas ? Qu’est-ce que ce regard nostalgique ? Oui, quelque chose te manque...


    - Que veux-tu qu’il y ait ? J’espère qu’on est seuls, ça nous fera des problèmes en moins...

    Il sentait, sans même s’en rendre compte que ses paroles pouvaient paraître déplacées. Lui aussi, au fond, se demandait si c’était par là, que ce trouvaient ceux qu’il voulait fuir. Ceux qui lui avaient tant apporté... Celle, qu’il avait aimée... Il tourna légèrement la tête, de biais, et se mit à regarder la femelle, de nouveau. Il aurait voulu qu’elle lui parle. Il l’aurait écouté mieux que quiconque. Il aurait voulu qu’elle éclaircisse ses questions, qu’elle lui donne des réponses. Mais contre toutes attentes, le grand mâle se leva, longeant le ruisseau d’un pas
    lent et las.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Lun 20 Oct - 12:34

Bella aurait voulu le suivre. Elle aurait suivit quiconque pouvait tromper sa solitude pour l'instant. Mais, plus que ça, il y avait ce petit quelque chose chez ce mâle qui attirait la border & qu'elle ne comprenait pas trop. Elle s'en doutait car cette odeur ne s'efface pas facilement, elle se doutait qu'il lui était semblable, trop semblable même au vu de l'allure qu'il adoptait avec elle. Elle savait, au fond d'elle, elle savait que lui aussi avait connu les humains.

Elle l'osberva tandis qu'il s'éloignait. Il avait une allure noble malgré la tristesse évidente qu'il affichait. Elle n'avait même pas remarqué son oeil borgne. Elle aurait voulu rester près de lui pour se sentir en sécurité, protégée. Au lieu de ça, elle resta assise à le regarder partir. Il marchait lentement, comme lorsqu'il était arrivée. Il était tout son contraire. Bella, elle, marchait vite, toujours en trottinant, malgré sa nostalgie elle avait toujours un petit quelque chose de joyeux. Bella était positive, mais ce chien ne semblait pas l'être, au contraire.

Pouquoi me fuis-tu ? Est-ce que je porte à ce point l'odeur de l'homme pour que tu veuille t'éloigner de moi ? Qui es-tu ? Pourquoi tes yeux sont-ils si éteinds alors que la vie est si belle malgré tout ? Ils n'ont plus rien à nous apporter, tu sais.

Alors qu'il était à une cinquantaine de mètres, Bella se leva brusquement et trottina à sa rencontre. Toujours recroquevillée, le regard timide et la tête baissée. Toujours cette allure de petit bout de chienne paumée.

" Ne me laisse pas seule ! "

Silence.

" S'il te plaît. "

Les derniers mots étaient suppliants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Mar 21 Oct - 19:51

    Certains sont forts, d’autres sont faibles, ou lâches. Je fais partie de la seconde catégorie, toi, je le vois, je le sens, tu fais partie de la première. Sans même te connaître, je t’admire. Non pas par ton apparence, bien que tu n’aies rien n’à te reprocher, mais part cette étincelle dans tes yeux, cette attitude si frêle, comme une jeune chienne qu’on n’a pas encore brisée. Si tel est le cas, j’aurais voulu me rendre utile, veiller sur toi, que je ne connais pas. Attiser cette flamme que j’aime déjà, tout au fond de tes yeux, pour que jamais elle ne s’éteigne. Si quelqu’un pouvait être heureux, ne serait-ce déjà pas mal ?

    Je sens ton regard sur moi, telle la brûlure du soleil sur mon pelage. N’aies pas pitié. J’ai eu tout ce que j’ai désiré, pour une vie comblée. Un amour infini et franc, un bonheur immense, mais pourtant pas indestructible. Tout ce que je regrette, c’est que tout cela se soit fini trop vite. Trop tôt. Et toi, la belle, que regrette-tu ? Je ne le saurais jamais, je le sais. Déjà, je m’en vais. Tu ne me suis pas, tu ne me rejoins pas. Seul ton regard me suit, mais jusqu’à quand ? Tu m’intrigues tant, pourtant j’ai décidé de te fuir. J’éprouve tant de curiosité envers toi, et pourtant, je m’obstine à t’ignorer.

    Le grand mâle, à présent à une distance considérable de la femelle, ferma les yeux, reprenant son attitude nonchalante et morne. Soudain, des bruits de pas, presque inaudible, légers et rapides. En quelques secondes, la femelle l’avait rejoint. Son regard croise cette silhouette si frêle, si timide, presque fragile, et son cœur flanche. Il détourne les yeux. D’autant plus que les mots qu’elle prononça le touchèrent plus qu’il ne se le permettait.

    Qu’attends- tu de moi ? Je n’ai plus rien à te donner... Est-ce ma compagnie que tu veux ? Tu te trompes de personne...


    - Tu sais, je suis morne, vieux et solitaire... Que veux-tu, exactement ?

    Il s’arrêta, levant les yeux vers elle, plongeant son regard si particulier, dans ses yeux troublants. Il sentit soudain naître en lui une bouffée de curiosité. Qui était cette chienne ? Quel était son passé, qui l’intriguait autant qu’il le repoussait ? Yudashi... Commençons par le début...

    - Quel est ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Mar 21 Oct - 21:45

( Ton RP me fascine xD J'en ai des frissons quoi, c'est absolument génial de jouer avec toi ! )

La solitude c'est mon pire ennemi, tu sais. Je ne suis jamais restée seule, Il ne l'aurait jamais supporté. Comme fais-tu pour la supporter toi ? Tu as l'air si triste, si semblable à moi et pourtant si différent. Comment peux-t-il y avoir autant de tristesse dan uns tel corps ? Tu me fascines, tu sais. Mais tu l'as sans doutes remarqué.

Bella avait du mal à comprendre ce qui se passait. Le mâle semblait l'éviter, mais pourquoi ? Elle avait tant besoin de quelqu'un à ses côtés. Ils pourraient s'entraider, elle en était persuadée. Si seulement le mâle le voulait bien. Mais il semblait ne vouloir de personne. Ou alors était-ce parce que personne ne voulait plus de lui ? En tous cas, la jeune border le voulait, elle. Elle voulait sa présence rassurante. Plus que parce qu'elle cherchait quelqu'un, elle le cherchait lui à présent. Elle fut déconcertée par ses questions.

" Je... Je sais pas. Il y a quelque chose ... "

La timidité était son plus gros défaut. Elle avait toujours du mal à adresser la paroles aux autres. Elle ne se donnait entièrement qu'à Lui, même si elle adorait la compagnie des autres chiens. Est-ce qu'il savait à quel point c'était dur ? Oui, il le savait. Elle en était persuadée.

" Il y a quelque chose chez toi. Ton odeur, tes gestes. J'aime comme tu te déplaces et ce que tu dégages. "

Oui, c'était stupide, mais c'était sincère. Pour elle, il ne dégageait pas que solitude et tristesse.

" Tu portes en toi quelque chose qui me plaît. Mais je sais pas ce que c'est. Tu le sais peut-être, toi ? "

Elle s'assit, gênée. Ca ressemblait à une déclaration d'amour, son truc !
Que c'était mal tourné... Elle ne savait plus où se mettre alors elle passa presque de suite à la seconde question.

" Mon prénom est Bella. Et toi, tu es ? "

Elle lui adressa un nouveau sourire, et cette petite étincelle passa de nouveau dans ses yeux. Le bonheur de vivre malgré ce qu'elle avait vécu. Le bonheur d'être ici, avec lui. Le bonheur d'avoir quelqu'un avec qui parler. Juste le bonheur d'être Bella.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Mar 21 Oct - 22:43

    [ Je ne m'y attendais vraiment pas xD En tout cas, c'est vraiment gentil, mais je n'aurais pas la même inspiration si tu n'écrivais pas si bien. ]

    Est-ce moi qui ne voulait de personne, ou alors personne ne voulait de moi ? Je penche pour la première solution, bien que les gens me le rendent bien. Ils ne cherchent pas à savoir, pas à comprendre. Mais n’est-ce pas mieux ainsi ? Je ne pense pas qu’on puisse se fier à qui que ce soit. Pas même à toi, la belle. Je n’ai que trop fait l’expérience... Nous nous donnons corps et âme pour quelqu’un, et ce quelqu’un ne se prive pas de briser tous les rêves. Je sais, au fond, que tu as vécu quelque chose de semblable. J’ai beau être abîmé par le temps, tu sais, mon flair est intact. Je sens ce que tu portes sur toi. Ca représente pour moi comme le monstre se logeant sous le lit de l’enfant. Ces humains... Ceux que j’ai vénéré, comme eux vénèrent quelque chose que je ne connais pas.

    Le grand mâle continue d’avancer, comme s’il ne se souciait pas de sa présence. Bientôt, ses pattes touchent l’eau froide du ruisseau. Il ne frémit même pas, comme s’il ne l’avait pas senti. C’était habituel, mais cette fois, c’était parce qu’il savait qu’elle était là, elle. Elle qu’il ne connaissait pas, et pourtant, qu’il savait pas si différente de lui. Discrètement, quelques fois, son œil valide se pose sur la frêle silhouette qui marche à ses côtés. Sa timidité, sa douceur si apaisante pour lui, si tourmenté. Même ses phrases hachées lui plaisent. Pourtant, il s’était promis de rester impénétrable à toutes les émotions.

    Tu sais, c’est pour ça que j’éprouve, en plus de ce besoin de distance avec toi, cette colère sourde, pour laquelle tu n’y peux rien, et pourtant, je te la mets sur le dos. Je sens déjà naître en moi quelque chose de particulier, que je m’étais promis d’oublier, d’enterrer au plus profond. Non, rassure-toi, aucun sentiment fort. Seulement, je sais que je ne partirai pas avec l’esprit serein. Je ne pourrais pas me dire que demain, tu n’occuperas plus mes pensées. Tu es la première que je croise, et je le sais déjà, la dernière que j’oublierai. Pourquoi ? Si toutes les questions pouvaient avoir des réponses...

    Ce que la femelle dit ensuite l’immobilisa. Une légère surprise traversa ses yeux, avant de disparaître sans demander son reste. Un frisson le parcouru, et il frémit. Il aurait voulu haïr son manque de tact, sa maladresse dans ses paroles, mais à cet instant, il ne put que l’aimer. Elle était si touchante, oui, si touchante...


    - Quelque chose tu dis ? Moi aussi j’ai senti quelque chose sur toi. En toi. Et je préfère ne pas savoir ce que c’est. Va-t-en.

    Ses paroles sont lasses, sans aucune touche de colère. Elles ne sont peut-être pas convaincante, mais son regard, lui, plongé au plus profond des yeux de la femelle, ne laissera passer aucune protestation. Doucement, son estomac se noue, et il sait que ses paroles ont dépassé ses pensées. Déjà, son regard perd sa conviction, et il détourne les yeux, avant qu’elle ne puisse l’apercevoir.

    Bella... Je ne te dirai pas que tu portes bien ton nom, bien que je le pense. J’aime ton regard, tellement, ce qu’il contient, quand il se pose sur moi. J’aime les frissons qui me traversent, quand tu me regardes. Et moi, je n’ose te regarder. J’ai peur, peur d’y voir ce que je cherche à fuir. Tu es si belle, et déjà j’aime ce que tu représentes. Mais si tu ne pars pas maintenant, tu ne partiras jamais plus de mon esprit...


    - Yudashi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Mar 21 Oct - 23:59

( Hihi merci beaucoup ^^ Faut dire que je suis sur les RP depuis 4 ou 5 ans. En tous cas, je me régale ! )

Pourquoi ? Pourquoi me chasses-tu ainsi ? Qu'est-ce que je t'ai fait ? Pourquoi ne veux-tu pas de moi ? Tant de questions auxquelles je connais la réponse et que je me pose pourtant. Toi mon semblable, de race et d'histoire, tu repousse en moi ce que tu vois de l'Homme. Je ne suis pas que ça, tu sais. Je suis aussi Bella. Et je voudrais que tu sois simplement... Yudashi. Ainsi c'est ça ton prénom. Je voudrais juste que tu sois Yudashi, et pas que tu incarnes tout ce dont tu te souviennes de ton passé. Je n'ai pas besoin de ta colère, je n'ai pas besoin de ton indifférence, j'ai juste besoin de toi. J'ai beau tenter de me dire que je ne comprend pas pourquoi, je le sais pourtant. J'aime aller vers les gens. J'aime aider les autres. Je ne supporte pas la tristesse et encore moins chez toi. J'ai l'impression qu'on était fait pour se rencontrer. C'est comme ça.

Bella ne bougeait plus. Les paroles du grand mâle lui avait fait de la peine mais l'étincelle dans ses yeux ne s'éteignait pas. Jamais, non, jamais, jamais personne ne pourrait lui enlever son bonheur d'être Bella. Elle était fière de son histoire, fière de ce qu'elle avait parcouru même si c'était douloureux. Et elle continuerai son chemin pour Lui, car elle savait que c'est ce qu'Il aurait désiré. Elle aurait voulu que le husky reste auprès d'elle mais s'il souhaitait partir, elle le laisserait s'en aller. Cependant elle savait que leurs chemins se croiseraient de nouveau. Elle le regarda un instant. Il exerçait sur elle une véritable fascination, un respect qu'elle n'avait jamais ressenti auparavant, excepté pour Lui.

Puis, à son tour, elle s'avança au ruisseau pour y baisser lentement la tête et y lapper de l'eau. Elle s'étendit un peu plus, dévoilà un pelage qui tirait sur le roux au niveau des pattes pour lui faire comme un habit de couleurs. Elle était assortie aux couleurs de l'automne. Elle cessa de boire pour observer son propre reflet. Ses oreilles se dressèrent et elle frissonna. Dans ses propres yeux, elle Le voyait. Tout le temps. Il lui manquait terriblement.

Elle soupira et s'assit, puis se mit à fixer au loin. Elle ne savait plus que dire. Elle ne savait plus comment établir le contact avec celui qui se disait vieux et morne.

Pourtant, je sais qu'on aurait des choses à te dire. Mais si tu fermes la barrière, comment vais-je faire pour y entrer ? Je sais garder les troupeaux mais pas les pensées. Si tu ne m'ouvres pas la porte, jamais on ne pourra discuter. Et j'aimerais tant tout savoir à propos de toi.

" Je ne sais pas d'où tu viens. Ni ce que tu comptes faire. Mais... "

Elle tourna son regard vers le mâle. Un regard plein de tendresse, plein d'amitié. Un regard qui le suppliait d'accepter d'entendre ce qu'elle allait dire.

" ... mais saches que j'ai été heureuse de croiser ton chemin. Et... "

Nouveau silence.

" ... Et que je serai heureuse de le croiser à nouveau. "

Mais si tu restais là, ce serait encore mieux. Je t'en supplies, restes avec moi. Ne me laisse pas seule. J'ai si peur d'être seule. Et je sais que quand tu partiras, j'aurais peur d'être ici sans toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Mer 22 Oct - 15:46

    [ C’est tout à fait réciproque =) ]

    L’espace d’un instant, un tout petit instant, j’eus peur que tu partes vraiment. Mais pire encore, j’eus peur de voir que j’avais éteint cette étincelle dans tes yeux. Mais non, à mon grand bonheur, elle y était encore, elle brillait toujours. Tu sais, je ne sais pas vraiment ce que j’aurais préféré. Qu’elles restent là, ces jolies étoiles, pour me dire que toujours, tu es heureuse, ou qu’elles s’éteignent, pour pouvoir me dire que pour une fois, quelqu’un ne m’est pas indifférent. C’est stupide, égoïste, je te le concède. Et plus je te regarde, plus je t’écoute, et plus j’ai l’impression que tu es différente, que si je te le demandais, tu me prendrais tel que je suis, et que le chemin qu’on pourrait faire ensemble, serait agréablement long... Je regrette déjà, de te dire que je pars. J’appréhende l’idée de ne plus voir ta silhouette que j’admire tant, ton regard si particulier, comme il n’en existe pas deux... Je sais déjà que tu pourrais me rendre heureux, juste en étant ce tu es. Mais moi, j’ai peur de ne pas y arriver...

    Le grand mâle, contrairement à ses paroles dures et sèches, n’était pas parti, pas encore. Au contraire, il était immobile. Il la regarde, elle. Elle ne semble pas si fragile qu’il se l’était imaginé, au contraire, elle semble bien plus forte que lui. Pourtant, cette envie de rester à ses côtés, de veiller sur elle à défaut de pouvoir veiller sur celle qu’il aimait ne l’avait pas quitté. Pourtant, c’est le moment qu’il choisit pour se retourner. Braver les minuscules vaguelettes de la rivière, et s’éloigne. Il semble à ce moment porter le malheur du monde entier sur son dos. Comme si ce départ, cette séparation qui aurait du l’importer peu, l’anéantissait. Etait-ce parce que ce bout de chienne représentait un espoir, son dernier espoir ? Peut-être, et dans sa logique bien à lui, il s’obstinait à la repousser. Il l’entendit boire l’eau fraîche du ruisseau.

    Je ne me retournerai plus. Non, car je sais que le simple fait de te voir me fera chavirer. Je sais très bien que sans le vouloir, tu me retiendrais. Tu es si belle, Bella... Tu as raison d’être si fière, car je suis sûr que tu es magnifique de l’intérieure, également. Que la vie a pu te faire des crasses, mais pourtant, qu’elle ne t’a pas détruite. Oui, si je m’en vais maintenant, crois moi que je garderai ton image en mémoire, priant chaque jour pour que jamais elle ne s’effrite, qu’elle ne s’efface. Je rêve que tes traits soient toujours si beaux dans ma mémoire. Mais tout est éphémère, et je sais que toi aussi...

    Une oreille se tourne, légèrement. Son oreille, il l’écoute, et n’en demande pas plus pour s’arrêter, et tourner son œil valide vers elle. Son cœur cogne dans sa poitrine, et attendre qu’elle termine est un supplice. Il tente d’échapper à son regard si amical, si doux et si tendre. Mais il a beau être courageux, il n’est pas téméraire... Alors il cède, il se retourne, et marche vers elle. Sa démarche n’est pas changée, toujours si lourde, si lasse, comme s’il portait un lourd fardeau. Mais il parvint à elle. Il s’arrête, à quelques centimètres. Il est grand, mais elle arrive à sa hauteur. Il sent son souffle chaud faire virevolter ses poils. Et il ferme les yeux. C’est ce moment qu’il choisit, pour se blottir contre elle...

    Je ne te connais que peu, pourtant je sais que tu ne me repousseras pas. Tu pourrais cependant, me repousser, me fuir comme je l’ai tant fait avec toi. Mais étrangement, je n’ai pas l’impression que tu le feras. Alors je me laisse aller, totalement à toi. J’ignorer les frissons qui me parcourent, je me contente de m’imprégner de ton odeur. Non, pas celle des humains. La tienne... Ce contact est pour moi le plus agréable, bien que nouveau... Je devrais avoir honte, je sais. Je te demande beaucoup, et en échange, je ne te donne rien.

    Décidé à ne pas trop lui en demander, il s’écarte, et il semble, à ce moment là, qu’un froid considérable l’entoure. Comme si la réalité est là, plus pesante qu’il ne l’avait imaginer. Plus pesante encore, sans elle.


    « J’aimerais que tu me parles... De toi... «
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Mer 22 Oct - 17:46

    ( Rien à voir du tout, mais je vais écrire en liste aussi car quand j'écris en centré j'ai vraiment l'impression de rien écrire du tout ! -_- Merci pour le compliment Smile )

    Ainsi tu t'en vas. Tu t'en vas et tu me laisse là, seule, seule avec mon reflet. Mon reflet qui me dit que pour l'instant tu n'es pas prêt, que je ne le suis pas non plus. Mon reflet que j'écrase d'un coup de patte pour l'oublier. Vas-t-en, maudite conscience ! Laisse-moi découvrir celui qui se ferme mais dont j'ai envie d'ouvrir la porte. Cesse de me dire d'être prudente et de ne plus te donner comme je l'ai fait avec Lui. Ai-je eu à regretter de m'être abandonnée à ses bras, de m'être confiée à ses ordres et à ses demandes ? Jamais. Et je sais que je ne regretterai pas de me donner à nouveau à cet inconnu. Inconnu, dis-tu ? J'ai pourtant l'impression de le connaître depuis toujours.

    Bella regarde le mâle s'en aller et son coeur se déchire. Il ne fait aucun pas pour venir vers elle, il ne semble pas vouloir que la frèle mais si forte border collie ne le suive. Ni du côté du coeur, ni du côté du physique. Alors, elle reste là, à le regarder s'éloigner. Mais l'attirance est plus forte qu'elle, elle le veux à ses côtés, elle veux le connaître, elle veux savoir d'où il vient, qui il est, même si cela prendra des années. Elle a du temps devant elle et elle veux en profiter.

    Je ne dois pas laisser passer cette chance, non, tu es la dernière chance qu'il me reste. Si j'échoue avec toi, je sais que j'échouerai partout ailleurs. Alors peu m'importe si tu tentes de partir. Quoiqu'il arrive je tenterai de te retenir. Je suis sûre qu'aucun de nous n'aura à le regretter. Reviens ! Ne me laisse pas seule.

    Et alors qu'elle n'espérait plus qu'il se retourne, qu'elle s'attendait à de nouveau courrir vers lui pour le rattrapper, encore et encore, le mâle tourne son regard vers elle. C'est à ce moment qu'elle s'aperçoit qu'il ne la voit que d'un oeil et son coeur bondit dans sa poitrine. Elle le trouve beau, beau malgré tout, beau parce qu'il a souffert mais qu'il est encore là et parce qu'il est le premier à affronter ainsi son propre regard. Lorsqu'il s'approche d'elle, elle tremble, imperceptiblement, mourrant d'envie de se blottir contre lui et de ne plus jamais se défaire de son étreinte et de son odeur. Elle se voit dans son oeil comme elle se voyait dans les yeux de Celui qu'elle aimait par dessus tout. Mais ce n'est pas la même elle, ce n'est pas la même Bella, ce n'est pas une championne intelligente non, c'est juste une chienne protégée de tout ce qui l'entoure par une tendresse qui ne demande qu'à sortir de ce corps canin qui s'avance vers elle. C'est une Bella qu'elle aime comme elle ne l'a jamais aimé auparavant.

    Lorsque tu arrives à ma hauteur, je sens son souffle contre moi. Je voudrais m'en impreigner, que plus jamais il ne me quitte mais je n'ose pas. Comment réagiras-tu si je m'approche encore de toi ? Je voudrais que tu viennes, que tu me montres enfin que tu n'es pas indifférent à moi. Je le sais, je le sens, toi aussi tu ressens quelque chose. Dis-moi que toi aussi tu ressens quelque chose...

    Et le grand mâle se blottit contre elle. Bella soupire de bonheur, enfouit sa tête sous la tête du grand mâle, réclame la proximité encore puis plonge son museau dans la fourrure épaisse du husky pour être sûre que son odeur ne partira plus jamais. Lorsqu'il s'écarte, un morceau d'elle-même semble partir avec lui. En la touchant il a emporté quelque chose d'elle, quelque chose auquel jamais personne, pas même Lui, n'a touché.

    Te parler de moi ? De mon histoire, de ce que j'ai vécu, de mon passé ? C'est tellement douloureux tu sais de revenir en arrière. Je vais essayer mais je ne te garantis rien. Ca fait tellement mal de remuer certains moments. Mais tu m'ouvres la porte de ton esprit et j'ai tellement envie d'y entrer. Tellement que je vais faire un effort, pour toi, un effort que je n'ai pas fait depuis de longs mois.

    Bella se rassoit et reste silencieuses quelques secondes. Elle prend son souffle, puis commence...

    " Je ne sais pas vraiment d'où je viens. Je ne me souviens pas de ma mère, ni de mon père. Je me souviens juste d'un endroit froid et humide et de la chaleur de mes frères et soeurs. Des aboiements autour, des gamelles à peine pleines que les humains nous distribuaient. Je suis restée longtemps enfermée derrière ces barreaux. J'ai vu mes frères, puis mes soeurs, partir les uns après les autres. Ils étaient beaux, typés, avec des grands yeux expressifs et le poil brillant malgré le manque d'hygiène évident des locaux où on était placés. Moi, j'étais le vilain petit canard, bien plus petite, bien plus maigre. J'étais la petite souffre douleur, les autres chiens me grognaient à travers la cage en me donnant des avertissements, que je n'avais pas intérêt à me faire remarquer sinon je le payerai de ma vie. Pourtant, les humains qui me nourrissaient étaient pleins d'amour à donner, mais nous devions être une centaine et ils n'en n'avaient pas toujours assez pour tous. Jusqu'au jour où... "

    Elle ferme les yeux, lève le nez en l'air, comme pour chercher une odeur, une inspiration. Puis elle continue, la gorge nouée. Son récit devenait difficile à continuer.

    " Jusqu'au jour où Il est arrivé. Son odeur, je m'en rappellerai toute ma vie. Il sentait bon la nature, chose qui me manquait cruellement, enfermée dans une cage bien trop petite pour un chien de ma race. Il a semblé ne voir que moi. Il s'est dirigé vers ma cage et m'a tendu la main. J'ai su de suite que mes malheurs étaient terminés. Je n'entendais plus les grognements autour de moi. Je Le voyais juste Lui, posté devant moi. Il m'a sortie de la cage et nous sommes repartis ensemble. On ne s'est plus jamais quitté... " Elle baisse la tête. L'espace d'un instant, la petite lueur vive s'éteind. Puis elle inspire fortement l'air, regarde le mâle, comme pour se donner du courage, et continue malgré la peine évidente.

    " J'ai apprit beaucoup de choses avec lui. Je ne vivais que pour lui, je le suivais partout comme un aimant, je ne lui quittais jamais même pour dormir, j'étais toujours à ses pieds ou entourée de ses bras. J'aimais son odeur, il était si bon, il n'a jamais levé la main sur moi. Il m'a fait découvrir l'agility, ça a de suite été une grande passion. Les sauts, hauteur, longueur, les balançoires, les passerelles, et le vent qui fouettait mon visage et portait sa voix jusqu'à moi pour me donner la direction à prendre sur un parcours ... " Ses yeux s'éclairent de nouveau. " A la fin je sautais dans ses bras et nous tournions ensemble. Le monde n'avait guère d'importance pour moi, Il était mon monde et c'était tout ce qui comptait. J'ai découvert aussi les troupeaux de moutons, l'adrénaline qui monte lorsque je leur courrais derrière, cette crainte et ce respect que je leur inspirais et qui était décuplé par la fierté de mon Maître. Je lui aurais donné n'importe quoi. Il avait une grande fille mon Maître, que j'aimais énormément, que je prenais plaisir à protéger lorsqu'Il n'était pas là et chez qui je partais quand mon Maître s'absentait de rares heures sans me prendre avec Lui. Nous avions un grand avenir devant nous, Lui et moi, j'étais destinée à devenir une championne, Sa championne, et puis... Et puis nous devions nous rendre au plus grand concours du monde d'agility. Et ce jour là, j'aurais mieux fait de mourir moi aussi. "

    Bella baisse vivement la tête, du plus bas qu'elle peut, fermant les yeux, comme pour échapper à une réalité qui la rattrapait beaucoup trop vite. Elle en avait trop dit. Son corps se soulève en un sursaut de douleur et elle se laisse tomber, les pattes avant et le flanc dans l'eau.

    ( Non mais c'est limite si ton texte m'inspire pas trop mdr ! J'ai jamais autant écrit de ma vie en RP ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Mer 22 Oct - 19:58

    [ C'est toujours un plaisir de lire un texte pareil =) ]

    Je t’écoute. Comme je sais si bien le faire. J’ai toujours préféré écouter les autres que parler, mais je pense que tu l’as deviné. J’écoute sans pourtant te regarder. Je suis dans mon monde, déjà, je vois les images de ton passer défiler devant mes yeux. Ces chiens qui t’aboient dessus, ces humains que tu appréciais. Je doute fort que tu aies été le vilain petit canard, moi qui te trouve si belle. Malgré ton aspect fragile, je sais que tu es capable de grandes choses, et je ne m’étonne pas quand tu me dis que as fait des exploits. Quand tu parles de ce Il, je devine sans mal qu’il s’agit d’un humain, celui à qui, comme moi, tu aurais pu te donner corps et âme. Je suis certain d’ailleurs que tu l’as fait. Je le sens bien, tu étais prête à tout donner, sans rien attendre en échange. Si tu savais comme je peux comprendre et imaginer tout ce que tu as vécu. Son odeur que tu aimais tant. Il existe comme ça des êtes particuliers, tout à fait à part. Je suis heureux que tu aies eu la chance de le rencontrer. Ce Lui. J’aime t’imaginer sauter au-dessus des barres, courir comme si ta vie en dépendait. Sauter dans les bras de ce Lui que tu aimes tant. J’aime t’imaginer si heureuse, et alors, je sens mon cœur battre dans ma poitrine, comme si moi-même, je vivais ces moments si exceptionnels.

    Discrètement, le grand mâle releva les yeux, et tenta de croiser son regard. Quelle ne fut pas sa déception, quand il vit que cette lueur qu’il s’était habitué à voir s’était éteinte. Son regard à lui, d’habitude si inexpressif, se voila d’inquiétude et de honte. Honte de lui avoir poser une telle question. Douce, gentille comme elle était, elle n’avait pas osé lui refuser cela, et voilà qu’elle se livrait à cet inconnu. Oui, il était honteux de lui faire revivre ces moments, certains heureux, mais d’autres si tristes.

    Je ne t’en veux pas, si tu t’arrêtes là, si tu décides que tu en as trop dit, si c’est trop dur. Dis-toi que moi, je n’ai pas eu le courage de faire la moitié de ce que tu fais là. Alors, quand tu lèves les yeux vers moi, que tu sembles chercher un quelconque encouragement, je tourne les yeux, n’osant croiser les tiens. J’ai peur que tu m’en veilles de ce geste. Mais tu ne dis rien, silencieusement je te remercie. Tu reprends ton récit, et de nouveau, je prête l’oreille. J’imagine ces moutons, la peur que tu devais leur faire, sans pour autant y parvenir totalement. Je t’imagine dans ses bras, et mon cœur se serre. Un si bel avenir se dessinait face à toi, mais tout s’est vite arrêté. Que s’est-il passé ? Tu dis que tu aurais mieux fait de mourir toi aussi... Alors, Lui, était-il mort ?

    Il voit la femelle tomber de chagrin, et ses sursauts de douleur évidents. Il reste immobile un instant, le regard inexpressif. Mais il s’approche soudain d’elle, et lui donne un petit coup de museau.


    - Si tu étais morte toi aussi... Tu n’aurais pas eu la chance de me connaître...

    Une petite touche d’humour maladroite, peut-être mal placée. Mais il aurait tout donné pour qu’elle se relève, lui sourit comme elle l’avait tant fait. La voir dans cet état le touche plus qu’il ne l’avait imaginé. Il aurait voulu ramper jusqu’à elle, ramper sous elle et l’inciter à se relever.

    Moi, passons encore, mais toi, toi que je voyais si forte, s’écrouler ainsi ? S’il te plait, souris moi, parle moi, d’autre chose. Je ne sais quoi te dire, alors je ne dis rien, plutôt que te dire quelque chose de maladroit, et peut-être blessant. Moi qui m’étais promis de tout faire pour que tu gardes à jamais cette étincelle dans tes yeux, voilà que par ma faute, elle n’existe plus ! Mais je sais, je le sens, tu vas remonter la pente, me pardonner peut-être d’être si curieux ?


    - Et... Qu’est-ce qu’il lui est arrivé, à... Lui ?

    Il savait que la question aurait pu être gardée pour lui. Mais parmi ses multiples défauts, il était tellement curieux... Déjà, il lui sembla revivre ses moments à lui, sur base de ses moments à elle. Elle a fait ressurgir des souvenirs intenses, profonds mais heureux. Il se revoyait lui aussi, il était le chien de tête car il s’était lui-même imposé chef de la bande. Pendant ces années, il avait été heureux, réellement. Il avait été comme elle... Amoureux comme un chien pouvait l’être, fidèle compagnon, ardent combattant. Pour satisfaire cette femme qu’il avait tant aimée, il a bravé vents et tempêtes... Seulement pour l’entendre exploser de joie, recevoir ses félicitations. Pour lui, ça avait toujours été la plus belle des récompenses.

    - C’était bien naïf de notre part de croire qu’ils pouvaient faire notre bonheur... J’avoue que je ne ferai pas deux fois la même erreur...

    Je sais, je sais que tu n’es pas de mon avis. Du moins peut-être pas. Je sais aussi, que pour sa mémoire, son souvenir, tu pourrais me contredire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Mer 22 Oct - 21:35

  • ( On pourra faire un jardin si on continue à s'envoyer des fleurs comme ça Razz )

    Bella avait continué son récit jusqu'où elle avait pu. Mais l'image, cette image...

    Non, je peux pas, revoir cette image, je n'y arrives pas, c'est plus fort que moi. On était si bien et j'ai tout gâché. Le bonheur de L'avoir à mes côtés, je n'en voulais et je n'en voudrais aucun autre. Je voudrais tant qu'Il soit encore là, juste le temps d'un parcours d'agility, juste le temps d'un troupeau, juste le temps d'une caresse. Peux-tu comprendre, Yudashi ? Peux-tu comprendre le déchirement que ça a été de Le perdre ? Et combien Il me manque encore, mon Maître ? Oui, tu le sais.

    Car à ce moment, il lui donne un petit coup de museau, comme pour l'inciter à se relever. La femelle lève les yeux vers Yudashi, de grands yeux tristes et mélancoliques. Où est passée la petite étincelle ? Quelque part enfouie, elle s'est cachée pour mieux ressortir. Elle ressort toujours. Doucement, Bella se relève. Et ses yeux se rallument en regardant celui grâce à qui, malgré tout, elle se sentait moins seule.

    Oui, tu as raison. Si j'étais morte, je n'aurais pas eu la chance de te connaître. Sans doutes est-ce de l'humour pour toi mais sans doutes aussi ne te soupçonnes-tu pas le bien-être que j'éprouve d'être à tes côtés. A deux je sais qu'on est capables... Tout est possible, tout est réalisable. Tu me demande ce qu'Il est devenu. Je vais te le dire. J'ai confiance en toi. Je ne sais pas pourquoi mais ça vient du plus profond de moi, je sais que tu ne me trahiras pas. Sinon, pourquoi m'avoir poussée jusque là ? Si tu demandes que je me confies c'est que tu te retrouves dans mon histoire, dans mes paroles. Alors je vais continuer.

    Bella regarde un instant l'eau puis son reflet, encore une fois. Doucement, elle lappe un peu d'eau, puis se rassoit. Comme pour se calmer et se remettre de ses émotions, elle inspire de l'air, longuement, puis cherche le regard du beau husky. L'espace d'un instant elle le capte avant qu'il ne le détourne et cela l'encourage à aller plus loin.

    " On était sur la route des Masters. Le championnat d'agility dont tous les humains qui pratique ce sport rêvent. Ca devait être quelque chose de formidable car mon Maître en parlait tout le temps. Il disait que j'étais capable d'y entrer et qu'Il le prouverait. Nous avons réussi, j'avais mes papiers grâce à de nombreuses manoeuvres et j'étais prête pour ce qu'Il appelait la grande aventure. Nous sommes montés dans la voiture, moi dans mon varry-kennel. Ma caisse de transport, seule caisse dont je n'avais pas peur. Il a mit le grillage face à lui pour que je puisse le voir. Puis on a démarré. On a roulé un moment. C'était loin. Mais on était tellement heureux. A un moment sur la route, mon Maître adoré m'a adressé la parole... " Elle avale sa salive. C'est encore plus dur que ce qu'elle avait imaginé. " J'ai aboyé de joie et tourné dans ma caisse. Mon Maître a ri et s'est retourné pour me regarder... Et là... Et là, il y a eu un bruit terrible, un crissement de freins. La voiture a heurté une autre voiture qui arrivait dans l'autre sens. Mon Maître en me regardant a fait dévier notre route. Par ma faute, il a eu un instant d'innatention. Il a crié mon prénom et puis plus rien. Le noir total. Lorsque je me suis réveillée, j'ai entendu des sirènes. Des pleurs, des cris. Lors de l'accident, j'ai été éjectée du côté du coffre et la caisse de transport m'a protégée. Je me suis mise à hurler moi aussi. On est venu me sortir et je me suis précipitée vers la voiture. Il était méconnaissable. J'aurais voulu y rester, rester dans la voiture avec Lui mais on m'en a enlevé. Le choc a été si fort que je m'en suis évanouie. " Elle racontait ça d'une traite, comme si elle racontait un simple récit, plongée dans ses souvenirs, elle ne se préoccupait plus de rien. " Quand je me suis réveillée de nouveau, j'ai tout de suite reconnu l'odeur de l'endroit où j'étais. J'étais revenue à zéro. Au chenil. Avec les autres chiens. Moi, le vilain petit canard, je fus replacée dans mon ancienne cage en compagnie d'un vieux chien qui ne croyait plus en la vie. A côté de moi, l'un des chiens qui me mençaient était toujours là. Il m'a regardé d'un air mauvais en me disant qu'il m'avait prévenu. Je me suis écroulée et j'ai dormi pendant plusieurs jours. J'ai arrêté de manger. Je n'attendais qu'une chose, c'était la mort. La fille de mon Maître que j'avais tant aimé aussi ne m'avait pas pardonné l'accident. Elle m'avait laissé tomber. Des humains ont fini par venir me chercher. Ils m'ont soulevée, l'un disait que c'était du gâchis, j'avais été une si grande championne, il disait qu'il ne comprenait pas pourquoi j'en étais arrivée là. Ils m'ont ammené dans une pièce qui sentait la mort. Ils m'ont allongée et ont avancé une piqûre vers moi. L'image de mon Maître m'est revenue. Il me disait que ce n'était pas l'heure, qu'il fallait que je m'en aille, qu'Il ne voulait pas me perdre. Il me demandait de me battre. Alors, quand la bénévole allait me planter l'aiguille dans l'épaule, je l'ai mordue. Et je me suis enfuie. La suite, je ne m'en souviens plus... "

    C'était vrai. Elle avait tant courru, tant cherché un refuge que son cerveau avait tout oublié. Seule lui restait la blessure douloureuse de la mort de son Maître chéri. Doucement, Bella soupire, puis elle cherchea le contact avec Yudashi. Elle s'approcha de lui et passa sa tête sous celle du grand mâle puis s'en écarte, de nouveau enveloppée par le froid de ses souvenirs. Pourtant, l'étincelle qui brillait dans ses yeux est de nouveau là. Plus faible, mais elle est là. En parler était douloureux mais enlevait un poids. Ca faisait si longtemps qu'elle n'avait plus parlé de Lui à personne...

    " Voilà, tu sais tout . " Elle lui fait un petit sourire, comme pour lui dire qu'elle ne lui en veux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Jeu 23 Oct - 19:24

    Ta vie n’a pas vraiment été tout à fait la même que la mienne. Certes, nous avons tous deux perdus un être cher. Mais toi, tu sais qu’il est parti, pour toujours d’accord, mais emportant avec lui un amour profond pour toi. Ton maître a trop vite été fauché, mais c’est la vie. Tu l’as bien vu, on survit malheureusement à toutes les blessures morales. On s’écroule, mais on se relève, quittes à continuer en boitant, mais continuer quand même. Je sais, tout comme toi, que vivre dans ses souvenirs, ou tenter de les oublier n’est pas la bonne méthode. Mais c’est dur, je le sais. Quant à moi, la fin de mon histoire est tout aussi brutale. Non pas qu’elle soit partie, elle aussi. Mais ce fut plutôt une rupture, elle m’a vendu, car on n’avait plus rien n’à lui apporter. Naïf comme j’étais, je croyais dur comme fer à cette affection qu’elle m’apportait souvent, si fausse pourtant. Quelle désillusion... Ma haine est dirigée tout droit vers cette femme qui m’a volé une grande partie de mon cœur, et ne me l’a jamais rendue. Ta haine a toi est dirigée vers toi seule, tu te sens coupable. Tu as tord.

    - Se sentir coupable ne le fera pas revenir...

    Je reste immobile, de marbre alors que tu cherches une quelconque marque d’affection, de réconfort. Je ne bouge pas, quand tu passes ta tête sous la mienne. Je ne cherche pas à t’encourager, mais je ne cherche pas non plus à te repousser. Je veux te faire oublier ce que je viens de te demander. Je veux te rendre heureuse comme tu l’as été avec lui. Mais je sais que c’est impossible, que ce ne sera plus pareil. Je sais qu’il n’y aura à jamais que lui dans ton cœur. Mais accepterais-tu un ami comme moi ? Quelqu’un de si incompréhensible, et pourtant si proche de toi par son passé ? Je le souhaite, oui, je l’espère.

    - Aller, la vie continue...

    Sans la toucher, le grand mâle s’éloigne d’elle, l’incitant d’un bref regard à le suivre. Il piétine l’eau froide, et dans son regard si énigmatique, on peut lire une étincelle de malice. Il plonge son museau dans l’eau, et d’un geste brusque, tente de l’éclabousser. Il répète plusieurs fois la manœuvre, puis se mit à courir comme un jeune chien, sautant dans l’eau, mais courant à une allure folle entre les vaguelettes. Il jappe, non pas de joie, mais il jappe. Il la regard, voulant être sûr qu’elle le suive. Bientôt, son pelage devint trempé, et dégouline. Déjà, sa cadence diminue, et sa respiration devient sifflante. Le grand mâle n’est plus tout jeune, et le manque de nourriture l’affaibli. Mais dans son regard brille une étincelle nouvelle, fragile mais réelle. Il se retourne, continuant d’avancer, mais plus lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Jeu 23 Oct - 19:57

    Tu ne me rend pas mon geste mais ne me repousse pas. Ca me fait du bien. Tu es venu tout à l'heure aussi je sais que mon geste ne t'es pas indifférent. Tant mieux. J'aime que tu ne sois pas indifférent à moi. J'aime vivre dans le regard des autres et j'aime ce que je suis en train de voir dans tes yeux. Ce qui brille au fond, est-ce de la joie ? Pas vraiment. Mais ça démontre une envie de vivre, une envie que je te suive. Alors je te suis, même si je n'aime pas particulièrement l'eau. Surtout l'eau froide.

    Bella suit volontiers le mâle qui l'éclabousse. Elle rit et l'éclabousse à son tour. Elle court, court, sentant le vent dans ses poils. Ca lui rappelle de bons souvenirs. Lui rappelle qu'Il est toujours là et qu'Il ne la quittera jamais. Oui, Il restera à jamais dans son coeur, quoiqu'Il arrive. Et il faut avancer sans Lui, certes, mais avancer quand même. La vie est belle.

    La vie est belle car elle m'a permit de te connaître. Toi, le grand mâle husky qui avait l'air de ne rien vouloir donner à personne, toi qui ralentit à présent et me regarde, et m'attend, toi qui me regarde oui et avec une lueur nouvelle. Est-ce moi qui l'ai fait naître ? Si seulement. Si seulement ça pouvait me donner une nouvelle fois l'occasion d'être fière de moi. Parce que je m'en veux tellement, même si tu as raison c'est inutile car Il ne reviendra pas. Tu continues de trotter et je te suis volontiers, pas plus rapide que toi car j'ai froid. Tu dois y être habitué car les chiens comme toi viennent du nord. J'en ai connu un de husky et maintenant que je te vois j'aimerais savoir ce qu'il est devenu, s'il a reprit sa route du grand froid ou non. J'ai froid mais qu'importe, tu es à mes côtés et tu viens de franchir un grand pas puisque tu souhaites que je te suives. Ne t'en vas jamais, s'il te plaît...

    Bella savoure chaque secondes passées auprès de Yudashi. Elle ne pose pas de questions car sa mémoire est encore trop fraîche, et l'écouter serait revenir encore sur ses souvenirs. Il se confiera plus tard, peut-être. Ou peut-être pas. Ils avaient le temps, ou peut-être pas. Mais elle ne voulait pas briser ce moment. Ca faisait tellement longtemps qu'elle ne s'était pas sentie si bien... A une exception près: elle avait faim, et son estomac se fit entendre. Elle eut un petit rire nerveux.

    " Désolée. J'ai un peu de mal à chasser seule. "

    Le froid et la faim aidant, Bella finit par s'arrêter. Elle regarda son reflet, c'était une manie chez elle, puis regarda celui de Yudashi. Ils étaient beaux, tous les deux. C'est une vision qu'elle marqua dans sa mémoire et qu'elle se promit de conserver. Elle leva alors la tête. Le jour s'assombrissait. Avaient-ils tant parlé que le soir tombait déjà ? Elle regarda le mâle, comme pour lui poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Jeu 23 Oct - 20:16

    Je ne peux te promettre de ne jamais m’en aller. Même si tu me supplies. Je suis un éternel solitaire, qui erre et qui erre, et qui s’arrêtera seulement si la mort à sonné à sa porte. Je ne sais pas si ma route est encore longue. Je sais seulement que je veux la faire seul. Je ne veux pas m’attacher tu sais. Vas-tu me dire qu’il est trop tard ? Non, il n’est jamais trop tard. Si borné et têtu que je suis, je parviendrai à vivre sans toi... Ou alors pas totalement, peut-être que je vivrais avec ton image, celle d’une amie. Belle amie, sincère et fidèle. Je veux partir avant de découvrir quelque chose qui finalement n’existe pas. Tu sais, petite Bella, je ne fais plus confiance. Est-ce avec toi différent ? J’aimerais te le promettre... Mais qui me dit que toi aussi, tu ne me trahiras pas ? Qui me dit, qui m’affirme que je peux te faire confiance à toi, et que je n’aurais pas du lui faire confiance à elle ? Si ça n’était pas si compliqué, je n’aurais pas été si réservé et distant. Je t’aurais donné ma confiance toute entière, car j’ai envie de croire que tu pourrais en prendre soin.

    Oui, la nuit tombait déjà, et il semblait au grand mâle qu’une petite cloche sonnait, au fond de lui. Une petite alarme, lui disant que c’était terminé, que c’était fini. Que la route était encore longue, et qu’il devait la reprendre, seul. Sans elle. Qu’elle avait été un petit rayon de soleil, celui d’un jour, aussi éphémère que le reste. Se dire qu’il devait avancer, sans se retourner. Lui dire au revoir, mais lui faire comprendre que ça sonnait comme un à dieu. Lui faire comprendre, de manière indirecte, qu’il la remerciait pour tout, mais qu’il partait. Qu’il n’était qu’une ombre, une illusion... Un rêve ?

    Il s’arrêta à son tour, respirant bruyamment. Il cherchait son regard, mais ne parvint qu’à le croiser après un certain moment. Doucement, il lui sourit, et son museau humide toucha celui de la femelle. Ce contact fut bref, rapide et éphémère. Il la regarda un long moment. Il avait l’attitude de quelqu’un qui avait quelque chose de très important à dire. Peut-être était-il un peu ridicule. Mais qu’importe. Il voulait qu’elle sache, par tous les moyens que sa rencontre avait été magnifique, mais qu’elle était destinée à rester courte. Son sourire s’efface, bien qu’une lueur amusée traverse ses yeux quand le ventre de la femelle cria famine. Lui non plus n’était pas très doué pour chasser, et savait qu’il courait à sa perte s’il ne s’améliore pas.


    - C’est là que nos chemins se séparent, la belle...

    De mon museau, je te montre le ciel. Ces étoiles naissantes, cette obscurité. Je veux que tu saches, par mon silence que ça faisait longtemps que je ne m’étais pas sentit si bien. Je veux que tu saches aussi que je regrette rien, mais qu’il vaut mieux s’arrêter là, même si ça semblait si bien commencer.

    - Je veux rejoindre ce pays que j’ai connu, là où la neige est éternelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Jeu 23 Oct - 20:35

    J'aime ce silence partagé avec toi. J'aime le silence plein de sentiments sincères qu'on n'ose pas dire aux autres ou qu'on ne veux pas s'avouer à soi-même. J'aime marcher à tes côtés. Mais pourquoi t'arrêtes-tu ? Ton museau frôle le mien et je me sens bien l'espace d'une seconde. Car à la seconde d'après, tout s'écroule. Non ! S'il te plaît, ne fais pas ça. Ne me dis pas que tu vas partir. Je ne veux pas, je ne peux pas. Oh, je t'en supplies, si tu pars, remonte le temps et efface notre rencontre. Jamais je ne pourrais t'oublier. Je t'en supplie, ne me laisse pas toi aussi. Je sais que tu es ma dernière chance de ressentir un tel bonheur. Ne t'en vas pas...

    Et pourtant, c'est ce que tu me confesses à présent. Pourquoi nos chemins devraient-ils se séparer? Pourquoi ne le continue-t-on pas ensemble ? Ainsi, tu es comme les autres. Je t'ai cru différent mais tu es comme tous ceux que j'ai croisé jusqu'à présent. Tu feins de t'intéresser mais tu me fuis après.


    Bella se renferme et se recroqueville de nouveau sur elle-même, comme un petit animal sauvage blessé. L'annonce de la séparation est plus dure qu'elle ne l'aurait voulu & pensé. Pourtant, le mâle est décidé. Il s'en va.

    " Ton pays est loin maintenant. " Dit Bella avec tristesse. " Il faut que tu apprennes à vivre ici. Retourner voir le passé ne t'apportera rien de bon. Je sais de quoi je parle, j'ai tenté de retrouver la fille. Elle ne m'a même pas reconnue. "

    Ainsi tu veux t'en aller ? Vas-t-en. Mais la prochaine fois, je ne sais pas si je serai capable de t'accueillir de la même façon. C'est une autre trahison pour moi. Je pensais avoir trouvé quelqu'un, j'avais tort. Encore une fois. Les chiens méritent-ils plus que les humains ? Je n'en suis plus sûre.

    Malgré tout, la border collie ne peut s'empêcher de lui sourire de nouveau.

    " Je te souhaites bon voyage quand même. J'espère recroiser ta route un jour. Sincèrement. "

    Elle lui donna un léger coup de museau ainsi qu'une timide léchouille amicale, comme pour emporter un peu de lui avec elle. Puis elle se retourna, fit quelques pas en arrière.

    " Au revoir, Yudashi. "

    Et elle se mit à trotter en sens inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Jeu 23 Oct - 21:11

    C’est moi qui devais partir, pourtant c’est moi qui te regarde t’en aller. Tes premières paroles sont dures, la belle. Mais elles sont si justes. Je sais que je marche dans le vide, que j’espère quelque chose d’impossible. Mais tu n’as pas le droit de m’enlever ce dernier point de repère. Ma vie se passe au rythme de mes pas, et de ces mètres qui diminuent et me séparent de ce pays dont je rêve tant. Dont les humains m’ont éloigné, mais que je compte bien revoir. Ne serait-ce qu’une fois. Quitte à arriver là mourrant et à y pousser mon dernier souffle. Quelle importance, encore ? Ce serait tellement égoïste que de te demander de m’accompagner, pour que nos routes jamais ne se séparent. Je ne peux ainsi t’emprisonner, toi ma belle amie. Tu es jeune et libre, alors pars. Oui, comme tu le fais si bien maintenant. Tourne moi le dos, vas-t-en. Ne me dis pas que tu espères croiser ma route un jour, ce serait peut-être un faux espoir. Tout comme moi j’ai l’espoir de revoir un jour ces terres qui me font rêver.

    - Au revoir, Bella.

    Etrangement, il reste là. Il la regarde, jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Son regard à lui est semblable à celui d’un père regardant sa fille s’en aller. C’est bête, stupide, mais le grand mâle se découvre nostalgique de choses qui ne se sont pas encore passées. Ces troncs d’arbre qu’elle aurait pu sauter, lui montrer tout son talent. Ces hivers, et cette neige qu’il aurait pu fouler avec elle. Ces orages, contre lesquels ils auraient pu s’abriter. Ces levers ou couchers de soleil, qu’ils auraient pu admirer. Et tout cela, ensemble. C’est stupide, totalement irréaliste. Mais ça représentait bien sa conception des choses. Qui pourtant se révèle à présent tout autre. Il ferme les yeux, quand la langue de la douce femelle rentre en contact avec son museau. Quand il ouvre les yeux, déjà elle s’éloigne. Bientôt, elle ne serait plus qu’un souvenir. Un nouveau souvenir. Si beau.

    [ The end ? S'cuse, c'est plutôt maladroit comme dernier Rp ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 29
Localisation : Loins dans mes pensées ...
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Bella
Clan: Etoile
Rôle: Patrouilleuse.

MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   Ven 24 Oct - 13:33

    ( Non c'est très bien ^^ De toutes façons vu que je vais plus répondre, pas la peine de faire 40 lignes Razz Voui, fin du topic Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plongée dans ses pensées... [ TOPIC TERMINE ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dix belles destinations de plongée dans le Sud
» Petites pensées cornues
» Nouvelle arrivée et plongée dans le vintage ...
» Une plongée dans la photo sous-marine
» BLING-BLING (plongée dans la jet set)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Dog's Life :: Les Camps [RPG] :: Le Camps des Etoiles :: Le Ruisseau Fertile-
Sauter vers: