Wild Dog's Life

Quand les ancêtres et les descendants exercent hostilité réciproque. Design (C) Lee, Clan du Soleil.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un mot pour un Ange.

Aller en bas 
AuteurMessage
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Un mot pour un Ange.   Jeu 23 Oct - 21:33

    Je me demande aujourd’hui si tu serais fière de ce que je suis. Non sûrement, car je ne serais plus capable de tirer ton traîneau. Je suis vieux, et faible. Te rends-tu compte, qu’un chien ayant toujours vécu sauvage n’atteindrait peut-être pas mon âge. Je chasse par qu’il le faut bien, et encore, si maladroitement. J’ai eu la naïveté de vouloir me confronter au chef des dingos. Voix-tu dans quel état je suis ? Je trébuche tous les dix mètres, honteusement boiteux. De nombreux filets de sang s’échappent de la morsure plutôt profonde de ma nuque. Je marche depuis des jours dans cet état, je n’ai même pas eu l’envie ni le courage de chasser. J’ai préféré ne jamais m’arrêter, pour arriver plus vite à ces terres que je crois exister encore. Je ne sais même pas si je vais dans la bonne direction. Mais je marche. Je n’ai plus la force d’antan, je ne suis plus le chien qui tirait, dévalait et t’aidait, avec tant d’autres, à gagner ces courses. Comme si j’avais laissé toute mon énergie sur cette dernière ligne d’arrivée. Là où tu as tout gagné, et où il t’a semblé que tu n’avais plus rien n’à attendre de moi.

    Le grand mâle est couché de tout son long dans l’eau tiède du lac. L’eau nettoie ses blessures, mais pas son ego. Le sang ne coule plus. Il s’en remettrait, il s’en est toujours remis. Mais il sait que sa route sera plus courte que prévu, qu’il tombera bientôt, sûrement pour ne plus se relever. C’est alors que l’image de cette chienne qu’il avait rencontrée il y a peu lui vint à l’esprit. Ses muscles vibrent, et il tremble légèrement, un instant.

    Je suis parti, je t’ai quitté pour tomber quelques jours plus tard. Mais mieux vaut que ce soit ainsi, que tu ne me vois pas comme cela, ma belle amie. Quelle honte, quel coup bas pour mon ego surdimensionné. Je ferme les yeux, et me laissant aller dans les souvenirs de cette rencontre, je sombre dans un sommeil lourd, et sans rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   Sam 8 Nov - 0:28

    [ Up Rolling Eyes ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Nom:: Sandy
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   Sam 8 Nov - 14:57

Sandy venait d'arriver sur ces terres. Elle s'avancait avec méfiance, la queue coincée entre ses cuisses. Ces terres lui semblaient si hostiles. C'était la première fois qu'elle mettait les pattes ici, et peut-être la dernièe fois. Un grand lac s'étalait devant elle, il ne semblait y avoir personne d'autre qu'elle. Elle souffla, soulagée d'un certain poids et s'avanca vers le lac. Elle avait soif. Très soif. Cela faisait quelques jours qu'elle n'avait plus bu, elle se sentait faible, mais résistait, pour son honneur, sa fierté. Elle baissa la tête pour boire, et regarda son reflet dans l'eau.

Elle avait changé depuis ces derniers mois. Son regard si expressif d'avant était devenu terne et morose. Il paraissait si vide. Elle lappa quelques gorgées d'eau. Cela lui fit le plus grand bien. Elle releva la tête et fut prise d'une envie de courir, comme revigorée. C'est alors seulement, qu'elle remarqua un corps inerte, dans l'eau. Elle hésita un moment. Et si c'était une ruse ? Non. Il saignait, l'eau avait pris une teinte rougeâtre autour de lui. Cela semblait grave. Elle s'approcha de lui, en état d'alerte. Que devait-elle faire ? C'était la première fois qu'elle était confrontée à un 'autre chien d'extérieur, et celui ci était blessé. Elle s'arrêta et se pencha vers lui.

<< Monsieur ? >>

Aucune réponse. Elle se mit à paniquer, erreur , car le chien était simplement endormi, ou inconscient. Elle le poussa doucement du bout du nez. Il ne réagit pas. Son sommeil était profond. C'est là qu'elle apperçut sa blessure. Sa nuque était sérieusement endommagée. Elle recula, horrifiée. Elle avait toujours eu une sainte horreur du sang, mais elle ne pouvait le laisser ainsi. Elle avala sa salive avec dégout et se mit à lecher la plaie de l'inconnu. Le gout métallique du sang la fit grimacer, mais elle continua. Elle se demandait quel animal avait pu la mettre dans un tel état. La marque indiquait que la blessure avait été infligée par morsure. Sûrement celle d'un adversaire.

Le chien ne semblait pas beaucoup plus âgé qu'elle. Mais une certaine sagesse et expérience du combat se dissimulait dans les traits de son visage. Elle l'observa un long moment, en silence. Un coup de vent glacial la fit frissonner. Ses poils, d'habitude d'un blanc éclatant avait changé leur couleur contre une texture rougeâtre. Le sang s'était arrêté de couler. Sandy s'assit et veilla sur le sommeil du chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   Sam 8 Nov - 16:25

    Le grand chien n’était pas mort, seulement endormi, profondément endormi. Ses pattes frémissaient parfois, ses paupières semblaient cligner. Il agite de temps en temps l’eau autour de lui, sans jamais se réveiller. Tout son corps semble animé de spasmes à peine perceptibles. Comme de petites décharges d’énergie qu’on n’aurait même imaginé dans ce corps habituellement si lasse et si calme. Et pour cause...

    Quand je vous dis que seul mon corps erre sur ces terres qui ne me font ni chaud ni froid... Mon esprit, à cet instant court parmi mes camarades. Je jappe joyeusement. Je vois, de mes deux yeux, la neige, les arbres et les gens, sur le côté. Ils applaudissent, je sais ce que cela signifie. Je suis heureux, parce que nous allons gagner. Elle n’est qu’à quelques mètres, cette ligne d’arrivée qui nous fait tous tant rêver. Je suis premier, celui qui vous guide, et vous qui m’aidez. Loin sont les autres, la victoire est proche. Si seulement j’avais su... Si seulement j’avais su, je me serais arrêté net. Mais je l’ai franchie. Nous l’avons franchie. Tu as explosé de joie. Tu as tout gagné, gloire et prestige. Tu me détaches, et, joyeux comme je ne l’avais jamais été, je te saute dessus. On te remet cette coupe. Tes yeux brillent. On prend des photos, et je suis assis là, fièrement à tes côtés. Si seulement j’avais su que là où tu aurais tout, j’allais tout perde...

    Un ‘monsieur’ se fait entendre, mais se perd dans mon rêve. L’eau me borde, et je ne me réveille pas. Tu me pousses, toi que je ne connais pas. Légèrement, doucement, si doucement. Je ne bouge pas, je ne réagis pas. Seulement quand ta langue entre en contact avec mes blessures de guerre si vives encore, je sursaute et reviens à moi. Dois-je t’en vouloir de me toucher ainsi, de me réveiller... Ou te remercier car tu m’as évité de revivre les mauvais moments qui allaient suivre ? Je doute, je reste couché, redressant seulement la tête, et posant sur toi mon regard las, mais où l’incompréhension règne. Qui es-tu ? Pourquoi reste-tu là, à mes côtés ? Pourquoi lave-tu mes blessures ? Je ne bouge pas, je te regarde plus profondément tant l’incompréhension est grande. Ta fourrure est si blanche et, entourée des rayons du soleil et du brouillard de mon rêve pas encore tout à fait effacé, tu ressembles à un ange ? Peut-être... Peut-être que je dors encore, que le désespoir et la lassitude m’ont emmené loin de tout ? Non, car la douleur me ramène à la réalité, et je me redresse violemment. Je te bouscule, voulant te faire reculer. Mais ce n’est pas ainsi que j’avais voulu le faire. J’aurais voulu le faire doucement, mais je n’y suis pas parvenu. Je marque un temps, et je plonge mon regard dans le tien.


    - Pardon, j’ai... Vous m’avez fait peur.

    Quelle excuse bidon. Mais faute de mieux... Elle doit se demander à quoi, où plutôt à qui elle a à faire. Le pelage du mâle dégouline d’eau, où quelques minces gouttes de sang tombent encore. Il est borgne. Il est las et peu souriant. Serait-ce suffisant pour qu’elle s’en aille ? Il voulait la retenir. Mais il n’arrivait pas à le lui dire. La fourrure de la chienne change de ton, devenant plus rougeâtre. Il frémit et sors de l’eau plus vite qu’il n’aurait du. La douleur le traverse, mais elle est faible. Il finira par l’oublier, il ne s’est jamais soucié très longtemps des problèmes physiques.

    - Qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Nom:: Sandy
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   Sam 8 Nov - 18:47

Le corps du grand mâle fut soudainement animé de spasmes. Sandy recula, satisfaite. Il vivait. Et il était maintenu en vie grâce à des faibles réserves d'énergie. La blanche ne savait pas comment agir. Le regarder faire et se laisser débrouiller se débrouiller seul ? L'aider ? Aller lui chercher de la nourriture. Sandy n'avait jamais eu de contact avec d'autres chiens de toute son existence, et elle était un peu confuse. Elle jouait avec ses pattes et les regardait. Elle n'avait jamais été mature. Elle avait atteint l'âge adulte il y a un petit temps, mais jamais elle ne s'était résolu à vieillir un peu dans sa tête. Elle ne réfléchissait pas, et était aussi espiégle et farouche qu'un jeune chiot. Mais c'est comme ça qu'on l'aimait. Lorsqu'il se releva, Sandy eut peur. Il était grand, une dizaine de centimètres en plus qu'elle. Et il était borgne. La vue de cet oeil invalide la fit frémir. Comme elle le pensait, il devait être expérimenté au combat. Sandy était plus tôt du genre à fuir la bagarre. Elle opta pour la solution A, le laisser faire seul. Elle restait assise, toute tremblotante et l'observa avec attention. Il semblait avoir tout perdu, et ses gestes étaient lents mais précis.

Il fallait l'avouer, ce chien, qui ressemblait fort à un loup, l'impressionait, autant par sa taille que par son physique. Sandy se sentait toute petite à côté de lui. Elle pencha la tête à gauche et le regarda dans les yeux. Ou plutôt, dans son oeil. Son regard était vide d'expression, tout comme celui de Sandy. Elle sortit de sens pensées lorsqu'un coup de tête l'envoya rouler plus loins. Elle se releva, pleine de boue, méfiante. Elle tendit une oreille vers lui et balanca légèrement la queue.

<< Dé ... Désolée ... Je ... Je ne voulais pas vous eff... effrayer, mais juste vous aid..ez ! >>


Sa voix était timide. Il la fascinait, car mis à part ses compagnons de vitrine, elle n'avait jamais rencontré de chiens, et encore moins de chiens sauvage. Elle sourit, dévoilant ses crocs d'une blancheur éclatante. Elle se gratta ensuite l'oreille avec son postérieur droit. Elle ne savait pas quoi dire. Elle n'avait pas été entrainée pour déballer de grand discours, et elle était du genre timide avec les chiens qu'elle ne connaissait pas. Elle se méfiait de l'inconnu, mais elle pouvait également se montrer très vive si elle se sentait attaquée. Ce n'est pas pour rien qu'elle est une guerrière.


<< Je m'appelle Sandy. Et vous qui êtes vous ? >>

Elle secoua la tête. Elle commencait à avoir des remords. Avait-elle bien fait de dévoiler son nom à un parfait inconnu ? Mais ce chien lui inspirait confiance, il n'avait pas l'air de lui vouloir du mal. Elle se rapprocha et s'assit en face de lui.

<< Je n'ai jamais été très douée pour les présentations, alors je m'excuse d'avance si je me montre trop curieuse >>

Elle ferma les yeux et se lécha les babines. Elle alla alors plonger dans l'eau pour se débarasser du sang seché qui collait à son poil. Elle en sortit trempée jusqu'aux os et s'ébroua pour évacuer l'eau superflue
Elle avait un certain charme comme ça.

Elle faisait plus jeune que son âge. Combien de fois on ne lui avait pas fait la morale en la prenant pour une gosse. Mais Sandy savait tout ça, tout ce qu'elle voulait, c'était s'amuser, se faire des amies, croquer la vie à pleine dent et toujours garder le sourire. Car son sourire lui collai à la peau. Pour elle, un sourire pouvait vouloir dire beaucoup de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   Sam 8 Nov - 20:16

    Je ne voulais pas t’effrayer. Mais pourtant j’ai tout fait pour. Tu dois sûrement de te méfier du chien plutôt grand qui se tient devant toi, couvert de cicatrices, et qui plus est, est borgne ? Je te comprends. Mais je ne suis pas comme ça. Je pense beaucoup, je parle peu, mais je ne me bats que quand j’y suis obligé. Je ne suis pas borgne d’une bataille, jolie chienne. Je suis borgne de la faute des humains... Tu trembles. As-tu froid, ou est-ce moi qui te met dans cet état ? Je penche légèrement la tête d’un côté, et une de mes oreilles se mit à pendre. J’avais plus l’air du chiot que je fus un jour qu’au grand chien amoché que j’étais aujourd’hui. Tu m’intrigue tu sais. Mais je ne saurais l’expliquer. Tu sembles timide, et pourtant si inexpressive. Tu n’as pas l’air experte en conversation, et je me retrouve un peu en toi. J’ai beau croiser ton regard, je n’y lis rien. Pourquoi ? D’où viens-tu, dis-moi ? Es-tu sauvage, ou as-tu connu les humains ? J’ai l’impression qu’ici, beaucoup ont souffert à cause d’eux. Soit parce qu’ils étaient heureux en leur présence, soit parce qu’ils ne l’étaient pas. Alors, quelle est ton option, à toi ? Peut-être la deuxième...

    Sa voix tremble légèrement. Elle balbutie un peu. Le grand mâle n’en éprouve rien. Ni satisfaction, ni même remords. Qu’importe l’impression qu’il pouvait faire aux autres ? Ca n’allait plus changer sa vie. Il se tenait droit devant elle, droit, immobile, de marbre. Son regard était insistant et la transperçait tels des poignards. Mais il n’était pas froid, ni même agressif. Il était las, seulement las. Alors ainsi, elle voulait l’aider ? Le grand chien ne dit rien, mais sourit légèrement. C’était un des premiers sourires du mâle depuis qu’il était sur ces terres. Mais un sourire qui n’en était pas vraiment un. Une grimace, qui disparut aussi vite qu’elle n’était apparue.

    - Je n’ai pas besoin d’aide.

    Et pourtant, son regard semblait exprimer tout autre chose. Il semblait chercher la compagnie, même une compagnie silencieuse. Qu’elle se soit occupée de lui quelques minutes ne lui avait pas parut désagréable. Il aimait bien sa timidité, sa façon de rester plutôt silencieuse. Il aimait les silences et les regards. Les paroles pouvaient parfois être trompeuses...

    - Yudashi, je m’appelle Yudashi...

    Tu t’assieds en face de moi, et je peux enfin voir tes yeux. Couleur ambre, ils me regardent, mais ne me disent rien. Ils gardent le même silence que ta voix. Je soupire légèrement, et m’assieds également. La morsure tira légèrement, me coupa la respiration, puis tout redevint soutenable. Mais tu t’en vas alors, avant même que j’ai pu faire une exploration complète de ton regard. Tu plonges dans l’eau, et j’en comprends les raisons. Mon sang a taché ton pelage clair. Je te regarde, mais je ne commente pas. Je suis content que tu sois si discrète. Tu ne cherches pas à savoir ce qui m’est arrivé. Seulement mon nom. Mais pourtant, j’ai l’impression que quelque chose ne tourne pas rond. J’ai l’impression d’avoir en face de moi quelqu’un de si semblable que ça en devient troublant. Nous sommes deux murs, quasiment incapables de nous parler. Je te pardonne d’avance si tu te montres trop curieuse. Je veux entendre ta voix, je veux me taire pour pouvoir t’écouter. Mais j’ai peur d’en demander trop.

    - Qui es-tu, au juste, Sandy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Nom:: Sandy
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   Sam 8 Nov - 20:47

Sandy hocha la tête. Elle trembla, non plus parce qu'elle avait peur, mais parce qu'elle avait froid. Elle se rassit comme si de rien n'était. Elle n'aimait pas attirer l'attention sur elle. Elle n'aimait savoir que des centaines de paires d'yeux étaient tournés vers elle. Elle était simplement blessée de l'intérieur, et avait fait du silence son compagnon. Elle était une chienne discrète, et cela intriguait souvent. Tout comme les autres, Yudashi semblait perturbé. Peut-être que tout comme elle, il avait souffert de la cruauté des hommes ? Mais Sandy ne regrettait rien. Elle avait peut-être eu ce qu'elle méritait. Peut-être qu'elle n'avait pas fait assez d'effort pour être le chien qu'il leur fallait. Peut-être qu'elle n'avait pas eu une attitude assez correcte. Elle sourit, il avait la même tête qu'elle quand il penchait la tête sur le côté.

Alors comme ça, il n'avait pas besoin d'aide ? Il avait pourtant l'air mal au point. Il était donc du genre solitaire, et qui n'accepte l'aide de personne. Sandy, au contraire, acceptait volontiers l'aide de ses amis. Elle avait toujours été la rejetée. Depuis toujours, elle rêvait d'avoir des amis, mais elle n'avait pas encore eu cette chance. Elle allait essayé de faire connaissance sur ces terres. Peut-être qu'on lui laisserait une seconde chance, à elle, à la petite Sandy. Elle sortit un muscle rose de sa bouche, tout langue dehors. Elle baîlla en lâchant un petit gémissement discret. Cela faisait un moment qu'elle ne s'était pas reposée. Elle avait longtemps marcher non stop, cherchant un abri. Elle l'avait enfin trouvé. Elle se coucha et posa sa tête sur ses pattes. Ainsi, elle avait un air innocent.

<< Tu veux que je te parle de moi ? Ma vie n'est pas très interessante tu sais . Et, je ne suis pas très bavarde. >>

Elle releva la tête. Ce loup était bien sympathique, Sandy allait faire une exeption. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais rien n'en sortit. Elle ne savait pas par où commencer, et ne trouvait pas les mots. Quand je vous dis qu'elle n'est pas douée pour déballer des discours. Elle finit par dire d'une voix douce, et typiquement enfantine.

<< Je suis née dans une animalerie. J'ai toujours rêvé de trouver un petit homme qui m'aime. Il me regardait, certes, mais il ne me choisissait pas. De tout les chiots de l'animalerie, j'étais la seule qui restait. Personne ne voulait me prendre, pourtant, je faisais des efforts. Un jour, une jeune femme est venue m'acheter. J'étais si heureuse. Elle m'a mise dans une boite, au pied d'un sapin. Je me sentais si bien. Un garçonnet a ouvert ma boite, mais il ne m'aimait pas. Moi, dés que je l'ai vu, je me suis attaché à lui. Mais il ne m'aimait pas, il a dit à sa maman qu'il voulait une console vidéo, pas un chiot. J'essayais de jouer avec lui, mais dés que je l'approchais, il me remballait, et si j'insistais, il me tappais. Je me suis éloignée. Personne ne s'occuppait de moi. Un jour, ils m'ont mis dans la voiture, dans ma boite, et on longtemps roulé. Je croyais qu'on partait en promenade, j'étais jeune, et si naïve. Ils s'arrêtèrent enfin. Et ils me déposérent au pied d'un sapin, mais pas le même sapin qu'a la maison. Ils remontérent dans la voiture, et partirent, sans moi. La maman pleurait, je courus après la voiture, longtemps. La veille ,je l'avais entendu dire qu'il ne pourrait me garder, car il n'en avait plus les moyens, il avait usé tout leur argent dans une console vidéo. Je revins alors à ma boite, et j'attendis qu'ils reviennent me chercher, j'en étais persuadée qu'il reviendraient. Puis j'ai longtemps marché, et je suis arrivée ici, et je t'ai trouvé. >>

Elle s'étonna. Ce n'était pas de son genre de parler d'elle. Surtout pas aux inconnus. Elle en avait trop dit. Elle se referma sur elle même, et le silence s'empara à nouveau d'elle. Elle voulait connaître l'histoire de ce loup, mais n'osait lui en demander trop. Elle le regarda d'un air suppliant, pour qu'il comprenne qu'elle voulait connaitre son histoire à lui. Pourquoi son regard était aussi vide ? Les hommes ont fait beaucoup de choses atroces sur les chiens. Mais Sandy aimait les hommes, malgré ce qu'ils lui avaient fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yudashi
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 17/10/2008

Feuille de personnage
Nom:: Yudashi
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   Sam 8 Nov - 21:39

    Tu trembles toujours, et je ne parviens à savoir pourquoi. Il ne me semblait pas que l’air été si frais. Mais tu étais encore plus trempée que moi. Je te regarde trembler ainsi. Je ne sais quoi faire. Alors, dans l’indécision, je ne fais rien. Tu dis que ta vie n’est pas intéressante, mais qu’importe ? Elle l’est certainement plus que ce silence pesant, bien que je l’aime beaucoup. Je ne sais pas si tu l’aimes également, mais j’ai l’impression. Tu y prends refuge, tout comme moi. Non ne sommes pas très différents, mais nos ressemblances nous repoussent. Pourtant, ce que tu fais ensuite m’impressionne. Mais je ne devrais pas. Je t’ai représenté dans ma tête telle que je te voyais, mais tu te dévoiles tout autre. Tu me contes ta vie, et je t’écoute. J’ai l’impression de me revoir quelques jours auparavant, aux côtés de cette chienne douce et petite. Je me demande ce qu’elle devient. Je sais qu’elle m’en veut. Mais là n’est pas l’important, je t’écoute toi. Ce que je pensais se déclare être vrai. Tu as connu les humains. Mais toi, tu n’as pas été heureuse avec eux. Toujours ils t’ont repoussés. Toujours il t’a repoussé. Je n’éprouve ni pitié ni compassion. Je ne te juge pas, je me fais juste ma propre image de toi quand tu n’étais alors qu’un chiot. Assise là, au fond de ton carton. Je te vois sous ce sapin. Je te vois, repoussée et même frappée. Je ferme les yeux. J’espère que tu trouveras plus de bonheur avec les chiens sauvages. Je l’espère...

    Elle se referme alors, telle une huître referme sa coquille, voilant son trésor. Yudashi ne dis rien, mais la dévisage, comme lui seul sait le faire. Il ne veut pas qu’elle se ferme à lui. Mais il la remercie de lui avoir donné une part de sa confiance. Une part seulement, le reste semble difficile à avoir. Chaque chose en son temps, même si le temps est compté. Comme Bella, elle n’est que de passage. Une chienne rencontrée, une chienne oubliée. Non... Il sait qu’il a tord. Car il n’a pas oublié Bella. Elle hante ses pensées. Elle est sa seule amie... Il ferme doucement les yeux, pour les rouvre, et regarde Sandy.

    - Je ne te jugerai pas, tu sais. Mais c’est ton droit, de te méfier de moi.

    Je croise ton regard, et mon cœur reçoit un coup. Ta demande est discrète, mais dans ton regard si vide, elle saute aux yeux. Tu en attends de même pour moi n’est-ce pas ? Je ne veux pas. Je n’aime pas parler de moi. Je déteste. J’évite ton regard, comme si je n’avais pas compris ce que tu me demandais. Mais au fond, qu’ai-je à perde à tout te raconter ?

    - Je suis né dans une maison où il fait chaud, et où dormaient plusieurs autres chiens. Il neigeait dehors, mais à l’intérieur, un petit feu crépitait. Je suis né chez une jeune femme. Cela faisait des années qu’elle possédait des Husky, et qu’elle faisait des courses de traîneaux.
    Ce qu’elle avait en tête, c’était une course bien précise, qui ne se déroulait que tout les 5 ans dans cette ville. Alors elle m’a entraîné. J’étais plutôt bon et appliqué dans ce que je faisais. J’aimais la neige, j’aimais tirer, j’aimais les applaudissements et le regard pétillant qu’elle avait quand nous gagnions. Nous vivions heureux, et je ne me voyais pas autre part qu’à ses côtés. Je pensais être celui qu’elle préférait... Quelle prétention... Quelle naïveté. Cette fameuse course est arrivé. J’ai tout donné, tout, et pourquoi ? Pour seulement voir ce sourire, et ces étincelles dans ses yeux. Je ne voulais pas d’autre récompense, c’était la plus belle. Et nous avons gagné. J’ai eu ma récompense... Mais peut-être n’ai-je pas demandé assez ? Peut-être aurais-je du vouloir également qu’elle me garde à ses côtés pour toujours. Elle s’est débarrassée de nous. J’ai erré de propriétaire en propriétaire. Mais je n’avais plus goût en la vie. Et ça n’a pas plu à un de mes propriétaires, qui m’a sauvagement battu. Le pire, c’est que je ne me suis pas défendu. J’ai perdu la vue, d’un œil. J’ai erré alors, j’ai rencontré une chienne, un dingo, et toi.

    Mon ton a été le même du début à la fin. J’ai tenté de contrôler toutes mes intonations. Te faire croire que cette histoire m’importait peu. A tel point qu’elle ne semblait pas être la mienne. Mais mon regard errait sur la ligne d’horizon. Ca devait être par là, le grand nord...

    - Merci de m’avoir réveillé, je vais pouvoir continuer ma route...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandy
Canidé présenté
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Nom:: Sandy
Clan: Etoile
Rôle: Guerrier

MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   Sam 8 Nov - 21:59

Sandy prêtait attention à tout ce qu'il se passait autour d'eux. Elle se sentait en sécurité sur ces terres, bien que 3 clans étaient en guerre. Elle pourrait peut-être enfin intégrer un clan, et se faire des amis. Sandy était complétement séche maintenant, grâce au vent qui soufflait de plus en plu puissament. Elle regarda le ciel et hurla. Elle ne savait pas pourquoi elle avait fait ça, mais cela l'avait soulagée. Elle avait faim, et son attention se posa sur un buisson. Elle y avait senti un lapin, ou un autre animal de même gabarit. Yudashi se mit à comter son histoire. Elle l'écouta attentivement. Sandy était dégoutée. Son histoire était bien pire que la sienne. Il avait fait confiance aux humains, il les avait servi jusqu'au bout, et ils l'avaient abandonné comme une chaussette usagée. Elle écarquilla les yeux, et sa bouche s'arrondit de stupeur. C'était à cause des humains , tout ce qu'il lui arrivait. Toutes ces blessures leur étaient dues. Cela la dégouta encore plus. La cruauté des humains étaient bien plus grande que ce qu'elle ne pensait. Elle le fixa longuement, de ses yeux noirs charbons. Ils étaient toujours aussi vide, et reflétaient son désespoir.

<< Ne t'en vas pas s'il te plait ! >>

Elle avait lâché ça contre son gré. Elle ne voulait pas qu'il parte, mais pourquoi le retenir ? Elle ne connaissait rien de lui, mis à part son histoire, et elle lui demandait de rester. Sa compagnie lui plaisait, ils se ressemblaient. Il était aussi silencieux qu'elle, et c'est pour cela qu'elle l'appréciait. Elle gémit. Se retrouver là, seule, sur ces terres hostiles qu'elle ne connaissait pas. Elle réalisa que c'était parce qu'elle était en sa présence qu'elle se sentait en sécurité

<< Je suis seule ici, et je ne connais personne, ni les terres, ni les chiens ... >>

Elle l'implora du regard. Son regard pouvait exprimer toutes ses émotions, mais il pouvait aussi se fermer au monde extérieur et rester aussi vide et profond qu'une goufre. Elle le dévisagea un long moment. Elle dit dans un souffle

<< Je vous en supplie ... >>

Elle se rendit alors compte, qu'elle avait tutoyé Yudashi. Elle se sentit alors mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mot pour un Ange.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mot pour un Ange.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour notre Petit ange qui nous a quitté...°((
» Echelle ou autre chose pour monter dans et sortir du lit au toit
» Chambre paradis pour ma fille : j'ai trouvé l'ange, vos conseils pour le reste!
» quelles fleurs pour jardinieres d hiver??
» substrat miracle pour les Begonias

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Dog's Life :: Les Camps [RPG] :: Camps Libre des Indépendants. :: Le Lac des Anges-
Sauter vers: